Porsche 718 RSK Werks Spyder : un exemplaire exceptionnel à Monterey

Porsche 718 RSK Werks Spyder

Parmi les superbes automobiles proposées à la vente aux enchères organisée par RM Sotheby’s à Monterey au mois d’août 2022, cette Porsche 718 RSK Werks Spyder de 1959 dispose d’un historique impressionnant : victorieuse aux 12 heures de Sebring et aux 1 000 km du Nürburgring, participation aux 24 heures du Mans et à la Targa Florio.

Entre 1957 et 1959, seuls 34 exemplaires de la 718 ont été construites, dont les 10 premières furent des prototypes utilisés par les pilotes d’usine lors du programme de développement et pour la course. Toutes les 718 se basaient sur un châssis tubulaire similaire à la 550A, offrant une excellente rigidité et un poids minimum.

Porsche 718 RSK Werks Spyder

Toutes les 718 étaient équipées du moteur type 547 « Fuhrmann » à quatre arbre à cames, d’une cylindrée de 1,5 ou 1,6 litre, ce qui permettait à Porsche de choisir la catégorie dans laquelle il souhaitait s’engager en compétition. Équipés de gros carburateurs Weber à double chambre, ces moteurs développent entre 150 et 170 chevaux. La puissance était transmise par une boîte de vitesses ZF à cinq rapports avec différentiel à glissement limité. Malgré une vitesse de pointe avoisinant les 250 km/h, les freins étaient confié à de gros tambours à ailettes, dans des roues boulonnées de 16 x 3,5 pouces.

Porsche 718 RSK Werks Spyder

La Porsche 718 RSK fit des débuts remarqués en compétition, notamment aux 24 Heures du Mans 1958 en remportant une victoire de classe aux mains de Jean Behra et Hans Herrmann. Malgré cela, la voiture avait besoin d’être amélioré pour relever des défis comme le Nürburgring ou Sebring, un circuit rugueux et imprévisible.

La réponse de Porsche à ces défis fut la voiture présentée ici, le prototype Werks châssis n° 718-006, avec sa suspension à double triangulation, son châssis à empattement de 82 pouces et son poids de seulement 562 kilos. Ces améliorations ont permis d’améliorer la maniabilité et la stabilité à grande vitesse, permettant à la voiture de s’attaquer aux circuits routiers accidentés.

Porsche 718 RSK Werks Spyder

Le châssis 718-006 a couru pour la première fois lors des 12 heures de Sebring en 1959. Le temps était, comme toujours à Sebring, imprévisible, la course commençant sous un brouillard couvert, se transformant en une forte pluie à mi-parcours et inondant certaines parties de la piste. Malgré ces conditions difficiles, le châssis 718-006 a réussi à terminer 1er de sa catégorie et 3e au classement général, avec les pilotes Wolfgang von Trips et Jo Bonnier au volant.

Après sa première place à Sebring, le châssis 718-006 est renvoyé à Zuffenhausen, où il est remis en état et préparé pour la Targa Florio. Malheureusement, les pilotes Umberto Maglioli et Hans Herrmann durent abandonner en raison d’une défaillance de la boîte de vitesses. Malgré cette déconvenue, la voiture retrouvera le chemin de la victoire aux 1 000 km du Nürburgring.

Porsche 718 RSK Werks Spyder

Deux semaines seulement après cette victoire aux Nürburgring, la 718-006 participe aux 24 Heures du Mans 1959 avec Edgar Barth et Wolfgang Seidel à son volant. Elle devra renoncer au bout de 168 tours à cause d’un problème d’embrayage défectueux. Que cela ne tienne, un mois plus tard, Jo Bonnier obtient une deuxième place au Grand Prix de Berlin dans la catégorie des 1 500 cc.

En 1960, la FIA adopte de nouvelles règles et Porsche présente une nouvelle voiture, la RS60. N’étant plus compétitive en Europe, la marque envoie la 718-006 aux Nassau Speed Week en décembre 1959 dans l’espoir de trouver un acheteur américain. Ceci étant, le châssis 718-006 est monté sur le podium dans plus de la moitié des épreuves auxquels il a participé, y compris deux premières places dans des courses d’endurance internationales.

Porsche 718 RSK Werks Spyder

Véritable référence historique dans le domaine de la compétition chez Porsche, les 718 RSK Werks Spyders sont très rarement proposées à la vente. Le châssis n° 718-006 possède un incroyable palmarès aux mains des plus grand pilotes de l’époque. Ayant fait l’objet d’une superbe restauration, celle-ci deviendra le joyau d’une collection prestigieuse.

Crédits photos : Robin Adams ©2022 Courtesy of RM Sotheby’s

Porsche 718 RSK Werks Spyder

Porsche 718 RSK Werks Spyder

Porsche 718 RSK Werks Spyder

Porsche 718 RSK Werks Spyder

Porsche 718 RSK Werks Spyder

Porsche 718 RSK Werks Spyder

Porsche 718 RSK Werks Spyder

Porsche 718 RSK Werks Spyder

Porsche 718 RSK Werks Spyder

Porsche 718 RSK Werks Spyder

Porsche 718 RSK Werks Spyder

Porsche 718 RSK Werks Spyder

Porsche 718 RSK Werks Spyder

Porsche 718 RSK Werks Spyder