Freak S : le nouvel ovni d’Ulysse Nardin

Ulysse Nardin Freak S

La Freak S, c’est le nouvel ovni horloger mis au point par Ulysse Nardin. La manufacture a puisé son inspiration dans les astres les plus brillants du cosmos pour cette nouvelle interprétation de la Freak.

S’il y a un jalon à retenir dans l’histoire d’Ulysse Nardin, c’est l’année 2001, qui a marqué le lancement de la première montre Freak. Le garde-temps révolutionnaire a alors rompu avec toutes les conventions de l’histoire de l’horlogerie : pas d’aiguilles, pas de cadran, pas de couronne. Aujourd’hui, avec la Freak S, les développeurs de la Maison ont mis au point le premier double oscillateur à différentiel doté d’un remontage automatique.

Ulysse Nardin Freak S

Les équipes techniques d’Ulysse Nardin ont fait un travail spectaculaire en poussant au maximum l’effet tridimensionnel. Le double oscillateur incliné de la Feak S est une grande première pour la Maison et la signature maîtresse du nouveau mouvement UN-251. Positionnés sur deux plans inclinés à 20° l’un par rapport à l’autre comme sur deux rampes de lancement, les deux balanciers extra-larges en silicium sont reliés entre eux par un différentiel qui fait la moyenne de leur marche. Un pont en or rose en forme d’aile de fusée renforce la dimension scénique.

Ulysse Nardin Freak S

Ce double oscillateur incliné et son différentiel permettent d’atteindre une meilleure régulation de la marche du mouvement. D’autre par, les composants de l’échappement en silicium de la Freak S sont revêtus d’une couche de diamants artificiel qui optimise sa performance, ainsi que sa résistance aux frottements et aux chocs.

La machinerie micro mécanique mise en scène avec la Freak S n’est autre qu’un carrousel d’une autonomie de 72 heures, sans aiguilles, sans cadran et sans couronne. La Freak S indique l’heure grâce à la rotation de son mouvement. Deux ponts tournent à partir du centre. Ils indiquent respectivement les heures et les minutes. Une flèche recouverte de Superluminova montre l’heure, tandis que le nez de la fusée, qui porte les balanciers et l’échappement, indique les minutes. Au cours de sa révolution de 60 minutes, le mouvement pivote sur son axe central à l’intérieur d’un boîtier high-tech avec glace saphir.

Ulysse Nardin Freak S

Alors que dans les tourbillons traditionnels le balancier-spiral effectue une rotation par minute à l’intérieur d’une cage, dans la Freak S c’est le mouvement entier, y compris sa partie réglante, qui effectue un tour complet sur lui-même en une heure. La Freak S se met à l’heure par rotation de la lunette dans le sens des aiguilles d’une montre ou dans le sens contraire.

Le système de remontage automatique « Grinder » qui équipait déjà la Freak Vision est ici nettement amélioré. Sa transmission d’énergie est deux fois plus efficiente qu’un système de remontage automatique classique, utilisant les moindres mouvements du poignet.

Ulysse Nardin Freak S

La Freak S est proposée en édition limitée de 75 pièces, dont seules 40 pièces entreront en production en 2022. Toutes les pièces sont montées sur un bracelet cuir alligator décoré d’une découpe Sport couleur or rose. La pièce est équipée d’un système de boucle auto-déployante en titane DLC noir.

Crédits photos : Ulysse Nardin

Ulysse Nardin Freak S

Ulysse Nardin Freak S

Ulysse Nardin Freak S

Ulysse Nardin Freak S

Ulysse Nardin Freak S

Ulysse Nardin Freak S