Angélus : une passion depuis huit générations

Angélus

À moins d’un kilomètre du célèbre clocher de Saint-Émilion, sur le fameux « pied de côte », Angélus est l’œuvre d’une passion écrite depuis huit générations par la famille de Boüard de Laforest.

C’est en 1782 que Jean de Boüard de Laforest, grade du corps du Roy, s’installe à Saint-Émilion. Sa fille Catherine-Sophie épouse Charles Souffrain de Lavergne en 1795 et s’installe sur le vignoble de Mazerat, propriété de son mari. Au début du XXème siècle, Maurice de Boüard de Laforest hérite du domaine et y ajoute en 1920 un enclos de trois hectares, nommé l’Angélus. Jacques et Christian de Boüard de Laforest poursuivent l’œuvre de leur père jusqu’en 1985, date à laquelle Hubert de Boüard de Laforest en prend la direction, rejoint en 1987 par Jean-Bernard Grenié puis en 2012 par Stéphanie de Boüard-Rivoal.

Angélus

Après Catherine Sophie de Boüard de Laforest en 1800 et Eugénie Chatenet en 1900, Stéphanie de Boüard-Rivoal est la troisième femme à la tête du domaine, qui l’a vue naître et qui l’a vue grandir.

Stéphanie de Boüard-Rivoal

C’est elle qui a imaginé pour le millésime 2012, la bouteille noire aux reliefs d’or véritable qui célèbre deux cent trente ans d’histoire, la rénovation du château, l’arrivée de la huitième génération à la tête de la propriété et l’accession au sommet du classement de Saint-Émilion.

Château Angélus 2012

À Angélus, le vignoble se situe dans un amphithéâtre naturel qui concentre les températures chaudes l’été et augmente la précocité. Le sol est naturellement drainé par la pente. La bonne répartition entre calcaire et argile permet une alimentation régulière en eau et en minéraux. Les porte-greffes sont idéalement adaptés au terroir et les cépages répartis en fonction des sols : merlots sur la côte et cabernets francs sur les sols sablo-argilo calcaires du pied de côte.

Toutes ces particularités contribuent au style d’Angélus : opulent, dense, onctueux, de par la précocité de son terroir, mais aussi élégant, racé, pur avec beaucoup de fraîcheur, grâce à la forte proportion de cabernet franc, 47 % de l’encépagement, et à la composition parfaitement équilibrée calcaire/argile de ses sols.

Angélus

Château Angélus 2019
Saint-Émilion, Premier Grand Cru Classé « A »
La clé de voûte de ce millésime est sa grande pureté aromatique avec des notes éclatantes de fruits noirs, de cerise sauvage. Le boisé est déjà totalement intégré. En bouche l’attaque est suave, les tannins évoquent le toucher du cachemire, roulants et enveloppants. La finale, grâce à la grande qualité très homogène du cabernet franc, demeure épicée et mentholée avec une tension tout en fraîcheur.

Ce vin révèle l’authenticité du terroir d’Angélus : ciselé, précis. Il a également l’appétence qui sied bien à son élégance. C’est un vin qui s’inscrit dans la liste des grands millésimes.

Château Angélus 2019

Le nouveau chai de Carillon d’Angélus
Résultat d’une réflexion tant technique qu’environnementale et esthétique, le nouveau chai de Carillon d’Angélus, livré aux vendanges 2019, est résolument moderne et bénéficie des meilleurs équipements.

Ce bâtiment de 4 400 m2 semi enterré avec une couverture végétalisée, situé sur la commune de Saint Magne de Castillon, présente une réception de vendanges avec un tri optique, un cuvier de vinification, un chai dédié à la fermentations malolactiques et un chai d’élevage.

chai de Carillon d'Angélus

Le chai de vinification avec ses 18 cuves tronconiques inversées, inspiré par celui de la Fleur de Boüard à Lalande de Pomerol, avec un système d’encuvage par palan et un remonte cuve est à 100 % gravitaire.

Une centrale de production d’azote permet de protéger les vins en permanence et de maitriser l’oxygène tant pendant les vinifications que pendant l’élevage. Des panneaux photovoltaïques permettent de produire une partie de l’électricité nécessaire au fonctionnement de cette nouvelle structure.

Carillon d’Angélus, comme l’ensemble du domaine, est certifié HVE3 (Haute Valeur Environnementale).

Angèlus

Carillon d’Angélus
Né avec le millésime 1987, Carillon d’Angélus est devenu un cru à part entière. Il est issu d’un pourcentage variable de merlot, cabernet franc et cabernet sauvignon ramassés sur une sélection de parcelles, parmi les plus beaux terroirs de Saint-Émilion, aux sols argilo-calcaires et argilo-sablo-calcaires.

Carillon d’Angélus déploie sa propre identité, un style bien affirmé aux arômes de fruits et aux tannins veloutés. Saint-Magne de Castillon étant hors de l’aire d’appellation Saint-Émilion Grand Cru, c’est l’appellation Saint-Émilion qui est revendiquée pour Carillon d’Angélus dès le millésime 2019, le premier vinifié dans ce nouveau chai.

Angélus

Carillon d’Angélus, selon les millésimes, se marie parfaitement avec les viandes, certains poissons à chair blanche, les fromages et les desserts à base de fruits rouges ou de chocolat. Alexandre Baumard, Chef étoilé du logis de la Cadène à Saint-Émilion et du Gabriel à Bordeaux, accorde à merveille sa cuisine fine et intuitive à la palette des millésimes de Carillon d’Angélus.

Angélus

Carillon d’Angélus 2019
Saint-Émilion
La couleur est profonde, le nez offre des arômes de fruits frais et mûrs réhaussés par quelques délicates notes boisées. La bouche déjà moelleuse présente une belle structure tannique qui s’appuie sur une agréable acidité, gages d’une capacité de garde.

Carillon d'Angélus 2019

Tempo d’Angélus 2019
Bordeaux
Tempo d’Angélus a vocation à désacraliser l’approche des grands vins en proposant un vin de grande qualité, fruit des grands terroirs d’Angélus. Il se conçoit comme une porte d’entrée dans l’univers des grands crus permettant à des amateurs exigeants de se régaler d’un vin structuré, complexe et gourmand sans avoir à attendre 15 ou 20 ans.

Tempo d’Angélus 2019 a été vendangé du 26 septembre au 9 octobre. Cette longue période de ramassage s’explique par l’importance de l’amplitude des températures entre les jours et les nuits des mois d’août et de septembre, à laquelle on doit un mûrissement lent et équilibré des merlots et cabernets francs, donnant lieu à des vendanges progressives.

Tempo d'Angélus 2019

L’extraction particulièrement lente et douce de Tempo d’Angélus sur des raisins aux pellicules fines et aux pépins mûrs apporte au vin son équilibre aromatique et tannique. La robe est nette et foncée. Le nez éclatant de fruits rouges frais, petites baies, cerises, rehaussé par de subtiles notes boisées. La bouche est verticale, avec des pH très fermes qui lui confèrent une grande fraîcheur et un fruit pur. La finale est persistante, rehaussée de subtiles notes torréfiées et boisées.

Tempo d'Angélus 2019

Tempo d’Angélus est exclusivement élaboré avec des vignes appartenant à Château Angélus, en l’occurrence des parcelles acquises en 2017 dans cette optique précise, situées à Saint-Magne-de-Castillon, Castillon-la-Bataille et à Sainte-Colombe, à quelques kilomètres de Saint-Émilion.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Crédits photos : Courtesy of Angélus

Angélus

Angélus

Angélus

Angélus

Angélus

Angélus