Tourbillon sous Trois Ponts volants – Édition Aston Martin

Tourbillon sous Trois Ponts volants – Édition Aston Martin

Voici le premier garde-temps issu du partenariat entre Girard-Perregaux et Aston Martin ! Le Tourbillon sous Trois Ponts volant – Édition Aston Martin est une extraordinaire pièce horlogère réunissant le savoir-faire des deux Maisons.

Les deux marques, qui nourrissent une même passion pour le raffinement, ont collaboré en partageant leur compréhension du design, des matériaux et de la technologie. Ce tout dernier modèle célèbre la montre de poche emblématique Trois Ponts du 19e siècle d’une façon résolument contemporaine, jusque dans les moindres détails, y compris le bracelet.

Ce dernier est confectionné en cuir de veau noir et en Rubber Alloy, un insert en caoutchouc innovant injecté d’or gris. Le design du bracelet rappelle les lignes des voitures de course Aston Martin du passé. Dans la grande tradition Girard-Perregaux, ce modèle joue habillement avec les proportions et les formes, pour le plus grand plaisir des esthètes.

Tourbillon sous Trois Ponts volants – Édition Aston Martin

Le boîtier de 44 mm est composé de titane grade 5. Il est revêtu de DLC noir, ce qui confère à la montre son apparence discrète. Coïncidence de l’histoire, c’est en Grande-Bretagne, patrie d’Aston Martin, que le minerai de titane a été découvert par un membre ecclésiastique anglais, William Gregor, en 1791, l’année même où la manufacture Girard-Perregaux a été fondée.

Une « boîte » en glace saphir habille le dessus et le dos du boîtier, permettant le passage de la lumière à l’intérieur. Le mouvement élude une platine. Logé entre les deux plaques de glace saphir, il semble flotter dans les airs. Signature emblématique de Girard-Perregaux, trois ponts traversent tout le cadran. Ils sont composés de titane avec un traitement PVD noir et pourvus d’angles polis.

Le design confère à ce garde-temps une silhouette aérienne et offre une vue exceptionnelle sur les composants du mouvement habituellement cachés. Le mouvement semble être en lévitation à l’intérieur du boîtier. Cette prouesse est obtenue grâce à un mouvement réduit à l’essentiel, faisant disparaître la platine dans le boîtier et créant l’illusion d’un mouvement « volant » à l’intérieur du boîtier.

Tourbillon sous Trois Ponts volants – Édition Aston Martin

Située dans la partie inférieure du cadran, la cage du tourbillon est en forme de lyre, une caractéristique présente sur tous les tourbillons de la manufacture datant du 19e siècle. Une aiguille bleuie fixée à la cage révèle la petite seconde. La cage du Tourbillon, qui mesure à peine 10 mm de diamètre, est constituée de 79 composants qui ne pèsent au total que 0,25 gramme. Ce poids incroyablement faible permet de réduire la consommation d’énergie.

Situé à 12 heures, le barillet ajouré offre une vue partielle sur le ressort principal. Un micro-rotor en or gris, situé à côté du barillet, remonte le ressort principal et, contrairement à la plupart des montres automatiques, offre une vue dégagée sur le mouvement. Gravé sur le flanc vertical du micro-rotor, le nom de l’entreprise automobile bénéficie d’un traitement luminescent blanc qui apparaît bleuté dans des conditions de luminosité restreintes. Les index et les aiguilles sont également pourvus d’un traitement luminescent blanc et émettent eux aussi une lueur bleutée dans la pénombre.

Le Tourbillon sous Trois Ponts volants – Édition Aston Martin est une édition limitée de 18 pièces, disponible chez tous les détaillants Girard-Perregaux agréés.

Crédits photos : Girard-Perregaux

Tourbillon sous Trois Ponts volants – Édition Aston Martin

Tourbillon sous Trois Ponts volants – Édition Aston Martin