Un coffret exclusif pour le nouveau Ballantine’s 7 ans

Ballantine's 7 ans

À l’occasion du lancement du nouveau Ballantine’s 7 ans, la marque propose pour la première fois aux amateurs de whisky des objets de service permettant de déguster B7 On the Rocks ou en Old Fashioned.

Ballantine’s a conçu, en collaboration avec The French Vikings, artisans-designers spécialisés dans le béton coloré, un coffret exclusif qui concours à l’élaboration d’un rituel de dégustation unique. Le coffret est composé d’une bouteille de Ballantine’s 7 ans Bourbon Finish accompagnée d’une coupelle à glaçons et d’un sous-bock à fabriquer soi-même.

Une fois ces éléments finalisés, la coupelle en béton va pouvoir conserver les glaçons et le sous-bock en béton assurera une bonne isolation du verre pour garder sa fraicheur.

Ballantine’s 7 ans Bourbon Finish
Ballantine’s 7 ans Bourbon Finish est élaboré à partir d’une sélection de whiskies écossais, tous vieillis pendant au moins 7 ans avant d’être assemblés. Le blend qui résulte de cette combinaison est finalement affiné dans des fûts de bourbon.

Il allie dans une parfaite expression aromatique la douceur du miel et les notes de pomme rouge d’un scotch whisky, avec un finish ajoutant des notes subtiles de caramel et de vanille typiques des bourbons américains.

Ballantine's 7 ans

À déguster en Old Fashioned ou On the Rocks
Ballantine’s 7 ans Bourbon Finish réinvente le Old Fashioned en ajoutant son caractère écossais. Un cocktail à réaliser et à déguster grâce au coffret sur-mesure Ballantine’s 7 ans.

Déposer le sucre au fond du verre et ajouter 3 gouttes de bitters.
Écraser le sucre à l’aide d’un pilon jusqu’à ce qu’il fonde totalement.
Ajouter 2,5 cl de Bourbon et 2 glaçons puis remuer avec une cuillère à mélange pendant 15 secondes.
Compléter avec des glaçons et versez le Bourbon restant (2,5 cl). Remuez de nouveau pendant 15 secondes.
Décorer le verre avec un zeste d’orange.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Crédits photos : Courtesy of Pernod Ricard

Ballantine's 7 ans