Les Cabinotiers Tourbillon armillaire calendrier perpétuel – Planetaria

Les Cabinotiers Tourbillon armillaire calendrier perpétuel – Planetaria

La montre Les Cabinotiers Tourbillon armillaire calendrier perpétuel – Planetaria de Vacheron Constantin est une pièce à exemplaire unique, avec quantième perpétuel rétrograde sautant régulé par un tourbillon à deux axes et complété par une représentation en trois dimensions des deux hémisphères pour les indications 24 heures et jour/nuit.

Cette merveille horlogère est dotée d’un nouveau mouvement manufacture, le calibre 1991. D’une rare complexité avec ses 745 composants, ce calibre à remontage manuel est le fruit de quatre ans de développement. Il instrumente deux globes rotatifs représentant les hémisphères de la Terre, régulés par un tourbillon armillaire à deux axes. Il répond à une interprétation innovante du calendrier perpétuel, complication astronomique par excellence qui « lit » les spécificités du calendrier sans aucune correction nécessaire avant 2100.

Les Cabinotiers Tourbillon armillaire calendrier perpétuel – Planetaria

Autre particularité, les indications des jours, dates et mois du quantième perpétuel se font par affichages rétrogrades. Celui de la date, monté sur roulements à bille pour un fonctionnement fluide et linéaire, prend ainsi position sur un arc de cercle à droite du cadran des heures et des minutes. Conformément à la vocation astronomique de la montre, le centre du cadran horaire ponctué de chiffres romains est dédié aux phases de lune. Celles-ci apparaissent selon leur évolution respective dans les deux hémisphères, en parfaite symétrie avec les deux globes rotatifs, et avec une précision qui ne demande qu’une correction d’un jour tous les 122 ans.

Les fonctions du calendrier perpétuel se poursuivent avec l’année bissextile dans un guichet à 5 heures et avec les indications circulaires du jour et du mois à 12 heures et 6 heures selon un système d’affichage par palette rétrograde sautant. Au centre des deux compteurs, les deux globes représentant les hémisphères Nord et Sud effectuent une rotation complète, en sens inverse l’une de l’autre, sur une échelle 24 heures graduée en périphérique. Les zones ombrées du verre saphir bombé servant pour l’indication jour/nuit ont été positionnés de telle sorte que le tourbillon armillaire ressemble à un soleil dardant ses rayons à la surface de la Terre.

Les Cabinotiers Tourbillon armillaire calendrier perpétuel – Planetaria

Le verre saphir avec les dômes, qui se prolonge au-dessus de la date rétrograde, est d’une finesse telle qu’il a fallu des trésors d’ingéniosité pour la réaliser. Les corrections de la fonction heure universelle des deux globes s’effectuent de manière simultanée grâce au poussoir logé dans la couronne.

Défi supplémentaire pour les concepteurs du mouvement ayant toujours le souci de l’équilibre et de l’esthétisme, ils ont dû imaginer et concevoir un système rétrograde pour les indications du jour et du mois laissant place au battement du tourbillon armillaire bi-axial à spiral sphérique.

La mécanique complexe du calibre 1991 est parfaitement mise en valeur par son tourbillon armillaire, défi technique autant que spectacle saisissant. Cette régulation du mouvement doté d’une réserve de marche de 60 heures a bénéficié des recherches effectuées sur la montre Référence 57260, garde-temps le plus compliqué au monde. Cette construction se trouve positionnée sur la gauche de la pièce, sous une bulle formée par la glace saphir. Telle une sphère en perpétuel mouvement, le tourbillon a été baptisé « armillaire » en référence à l’horloger français Antide Janvier, inventeur à la fin du 18e siècle d’une sphère mouvante à planétaire, dite armillaire, considérée comme l’un de ses chefs d’œuvre les plus aboutis.

Les Cabinotiers Tourbillon armillaire calendrier perpétuel – Planetaria

Le spiral cylindrique couplé au balancier est une autre caractéristique technique du mécanisme de cette pièce. Invention de Jacques-Frédéric Houriet en 1814, ce type de spiral dépourvu de courbes terminales donne au tourbillon un battement parfaitement concentrique, gage de meilleur isochronisme. Pour lui transmettre les impulsions, cadencées à 18 000 alternances/heure (2,5 Hz), Vacheron Constantin a développé un échappement constitué d’une roue d’ancre et d’une ancre en silicium avec palettes en diamant, des matériaux qui réduisent les frottements sans besoin de lubrification pour une meilleure précision du mécanisme.

Les finitions de cette pièce à exemplaire unique soulignent dans le moindre détail cette ingénieuse orchestration astronomique du temps. Sur le cadran délicatement grené évoluent ainsi les deux globes en titane avec traitement galvanique, pesant à peine 0,12 gramme chacun. Les compteurs des heures qui les entourent présentent un satinage circulaire avec décalques tandis que les indications des jours, mois et dates sont décalquées sous la glace saphir. L’affichage du cadran horaire est en chiffres romains sous forme d’appliques en or polis. Ces terminaisons de haute horlogerie prennent tout leur relief dans un boîtier en or rose 18 carats 5N de 46 mm de diamètre porté sur un bracelet en cuir d’alligator.

Crédits photos : Vacheron Constantin

Les Cabinotiers Tourbillon armillaire calendrier perpétuel – Planetaria