Jaguar XJR-15 de 1991 version routière : objet rare !

Jaguar XJR-15

En novembre 1990, un communiqué de presse de Jaguar Sport annonçait le lancement de l’étonnante XJR-15. Objet rarissime s’il en est, cette Jaguar XJR-15 en version routière, portant le numéro de série 018, sera mise en vente aux enchères par RM Sotheby’s pendant le Monterey Car Week’s du 18 au 20 août 2022.

Au début des années 1980, le pilote et ingénieur écossais Tom Walkinshaw se fait remarquer en compétition avec ses Range Rover préparés pour le Rallye, notamment sur le Paris Dakar qu’il remporte en 1982. Ses modèles de Jaguar XJS et de Rover, préparés au sein de sa société Tom Walkinshaw Racing (TWR), connaissent de nombreux succès dans les championnat européens de voitures de tourisme, ce qui attire l’attention de John Egan, président de Jaguar, désireux de ramener la marque au sommet de la course automobile. C’est ainsi que Jaguar et TWR forment une structure dédiée, Jaguar Sport.

Jaguar XJR-15

Jaguar XJR-15

Utilisant des versions préparées des moteurs V12 de 5,3 litres de la marque, Jaguar Sport connait un succès immédiat, dominant les Mercedes-Benz, Porsche et Toyota dans les courses du Groupe C. Ce succès se traduit par le retour de Jaguar dans le cercle des vainqueurs aux 24 Heures du Mans en 1988, puis en 1990. L’équipe a également ajouté des victoires aux 24 heures de Daytona.

Pendant ces années de succès, Tom Walkinshaw a senti la forte demande de la part de riches passionnés pour une voiture ultra-exclusive basée sur un modèle de compétition. C’est ainsi que la XJR-15 est née, issus des technologies des XJR-9 et XJR-12 victorieuses au Mans. Un voiture de route prête à prendre la piste !

Jaguar XJR-15

La XJR-15 disposait d’un châssis monocoque dont le concept est similaire à la XJR-9, conçu par Tony Southgate, avec cependant quelques différences dans ses dimensions. La carrosserie, fruit du travail de Peter Stevens, fut réalisée à partir d’un matériaux composite unique à base de fibre de carbone et de kevlar. La suspension était celle de la Jaguar XJR-9. Le freinage était assuré par des étriers AP Racing à quatre pistons et d’énorme disques logés dans les roues.

Le moteur, spécifique au Groupe C, était un V-12 de 6 litres entièrement en aluminium développant 450 chevaux. Il était équipé d’une lubrification par carter sec, d’un vilebrequin et de bielles forgés par Cosworth, de piston en aluminium et d’un système d’alimentation en carburant doté d’une injection séquentielle à commande électronique Zytec. La puissance était transmise aux roues arrière par l’intermédiaire d’une boîte de vitesses à six rapports conçue par TWR, disposant d’un embrayage AP Racing triple disque en carbone.

Jaguar XJR-15

Jaguar XJR-15

Le numéro de série 018, présenté ici, est l’un des 50 exemplaires produits et l’un des 27 construits en version routière. Elle est équipé d’une boîte de vitesse à cinq rapports au lieu de la boîte six vitesse réglée pour la course. Connue sous le nom de « Japan Study Car », cette exemplaire a été utilisé pour des études aérodynamiques et des tests de systèmes de récupération d’énergie hybrides par un ancien ingénieur de Nismo Racing.

Cette superbe Jaguar été restaurée aux spécifications d’origine par les experts de la XJR-15 Bespoke Motors en Australie en 2015 et a depuis été régulièrement entretenue. La voiture dispose de jantes en alliage O.Z. Racing de 17 pouces à six rayons, avec de nouveaux pneus Pirelli P-Zero. Spartiate, son habitacle comprend des sièges baquets en cuir gris, un volant de compétition Nardi, un levier de vitesse monté sur rotule et une paire de casque écouteur avec micro Peltor pour converser malgré le bruit.

Crédits photos : Rasy Ran ©2022 Courtesy of RM Sotheby’s

Jaguar XJR-15

Jaguar XJR-15

Jaguar XJR-15

Jaguar XJR-15

Jaguar XJR-15

Jaguar XJR-15

Jaguar XJR-15

Jaguar XJR-15

Jaguar XJR-15

Jaguar XJR-15