MB&F LMX : 10 ans de Legacy Machines

MB&F LMX

En octobre 2011, Maximilian Büsser lançait la Legacy Machine N°1, premier modèle d’une nouvelle collection. Aujourd’hui, la MB&F LMX célèbre 10 ans de Legacy Machines.

Dans l’univers MB&F, X prend une signification particulière, basée sur le nombre arabe 10. Il indique un 10ème anniversaire, comme celui de la totémique HM3 avec la HM3 FrogX en 2020 ou celui de MB&F avec la HMX en 2015. Cependant, X représente plus qu’une alternative ancienne au nombre arabe 10. En algèbre, X est la variable indéterminée, en cartographie, la destination souhaitée. X exprime l’indescriptible, l’inexplicable et l’inclassable.

Ceux qui connaissent la toute première Legacy Machine sauront instinctivement comment fonctionne la LMX. Deux cadrans en laque blanche affichent chacun les heures et les minutes. Celui de droite se règle par la couronne gravée de l’astéro-hache MB&F à 2 heures, celle qui sert également au remontage du mouvement. La couronne à 10 heures, gravée d’un globe terrestre pour indiquer l’affichage éventuel d’un second fuseau, permet le réglage du cadran de gauche.

MB&F LMX

Cependant, contrairement à la première Legacy Machine, la LMX arbore des cadrans inclinés, une caractéristique plus complexe, présente sur les modèles les plus récents, qui nécessite un transfert d’énergie du plan horizontal au plan vertical via des engrenages coniques.

Alors que les premières Legacy Machines dévoilaient une sélection restreinte d’éléments entre la platine-cadran et le dôme en saphir, la LMX laisse apparaitre des éléments fonctionnels comme le pont d’échappement en forme d’astéro-hache et des composants des rouages. Trois grandes roues sont particulièrement visibles : deux d’entre elles, placées à proximité des couronnes, entrent en action quand on règle l’heure sur le cadran alors que la troisième, à 6 heures, est la roue des secondes commune.

MB&F LMX

On remarquera particulièrement le nouveau balancier, un mastodonte de 13,4 mm de diamètre, avec masses d’inertie au lieu des habituelles vis plus traditionnelles, qui offrent à l’horloger la possibilité de régler le cœur de la LMX avec plus de précision. Parmi les autres raffinements, citons les bras polis des ponts droits visibles sur la platine-cadran.

Clin d’œil à la réserve de marche verticale présentée en première mondiale dans la Legacy Machine No1, la LMX rebondit sur cette tranche de l’histoire MB&F à travers un indicateur tridimensionnel complètement nouveau qui souligne l’autonomie impressionnante de sept jours (168 heures). Avec cette évolution, on a le choix entre deux modes de décompte de la réserve. Deux affichages apparaissent de part et d’autre d’un hémisphère, l’un présente alternativement les chiffres de 1 à 7 sur une arche, l’autre les jours de la semaine.

MB&F LMX

L’interaction complexe et totalement novatrice entre les composants est d’autant plus sophistiquée que l’indicateur de réserve de marche tourne. Ainsi, le porteur peut choisir son mode d’affichage préféré : en continuant à faire tourner la couronne à astéro-hache après remontage complet de la montre, on peut orienter l’indicateur de telle sorte que l’une des échelles, soit celle des chiffres soit celle des jours, soit mieux visible quand la LMX est au poignet.

Tel un X parfaitement équilibré, le moteur LMX est profondément symétrique, non seulement côté cadran mais aussi à travers le fond saphir qui laisse apparaître les trois barillets placés à distances égales autour du centre, ce qui est renforcé par un décor soleillé de côtes de Genève. Un régal pour ceux qui comprennent le langage des mouvements horlogers, qui sont capables d’apprécier l’intention professionnelle et l’objectif de raffinement qui président au placement de chaque composant.

MB&F LMX

Plus qu’un symbole de symétrie ou qu’une autre manière d’écrire le 10, le X de la LMX représente la croisée entre la première et la deuxième décennie de la collection Legacy Machine.

Pour son lancement, la LMX fait l’objet de deux éditions limitées :
18 pièces en or rose avec platines et ponts traités NAC noir, et 33 pièces en titane grade 5 avec platines et ponts traités CVD vert.

Crédits photos : MB&F

MB&F LMX

MB&F LMX

MB&F LMX

MB&F LMX

MB&F LMX