Bell & Ross BR 01 Cyber Skull

Bell & Ross BR 01 Cyber Skull

Bell & Ross présente la BR 01 Cyber Skull, une montre à multiples visages, à la confluence de l’horlogerie, du design et du symbolisme. Ce garde-temps revisite l’art de la montre tête de mort et marque une rupture en matière de style.

Tout commence en 2009 quand Bell & Ross a dévoilé sa première BR 01 Tête de mort qui bousculait avec audace les codes horlogers traditionnels. Depuis les vikings du premier millénaire jusqu’aux parachutistes de la Second Guerre mondiale, en passant par les pirates des XVIIe et XVIIe siècles, le crâne a toujours été très présent dans la symbolique guerrière.

En près de 10 années d’existence, la famille Skull est devenue iconique et compte une dizaine de membres, tous devenus collector. Aujourd’hui, avec cette nouvelle venue, Bell & Ross quitte le registre vintage habituellement associé au Skull, pour s’ancrer dans une modernité contemporaine.

Bell & Ross BR 01 Cyber Skull

Avec ses pans coupés et ses arêtes vives, la BR 01 Cyber Skull présente une silhouette anguleuse qui rappelle celle de certains avions furtifs. Son boîtier est modelé comme le fuselage d’un chasseur F117. Habillée de céramique noire mat, sa superstructure vitrée rappelle la verrière d’un jet. Chaque élément de la montre, carrure, lunette, couronne, crâne, ossements, est ainsi structuré sous forme d’innombrables facettes qui sculptent les surfaces, créent des volumes et dessinent un tableau en 3D. Une montre qui échappe aux radars, mais qui attire le regard !

Derrière son visage provocateur, la BR 01 Cyber Skull cache les secrets d’une montre-automate appartenant à l’univers de la haute horlogerie. Sous le décor facetté se dissimule le calibre BR-CAL.206 à remontage manuel. Pour se rendre invisible aux regards, la platine suit fidèlement la forme du crâne tandis que des ponts se prolongent jusqu’aux quatre coins du boîtier, masqués par les tibias. Une telle architecture donne l’impression de voir la tête de mort flotter en apesanteur à l’intérieur du boîtier. Un sentiment rehaussé par la totale transparence du cadran seulement souligné par des index bâtons. C’est en retournant la montre que l’on découvre la clé du mystère au travers du fond saphir.

Bell & Ross BR 01 Cyber Skull

En plus de l’indication des heures et des minutes, le mouvement automate anime la mâchoire qui s’ouvre et semble ricaner lorsque l’on procède au remontage du ressort. Constituant le cerveau de cette tête de mort finalement pleine de vie, le balancier met en scène ses oscillations. Et rappelle par ses battements la présence de son cœur mécanique.

Afin de préserver la pureté du design, les cornes ont disparu et le logement du bracelet en caoutchouc est découpé dans le volume de la boîte.

Crédits photos : Bell & Ross

Bell & Ross BR 01 Cyber Skull

Bell & Ross BR 01 Cyber Skull