Urwerk UR-100V Iron : une nouvelle venue dans la collection 100

Urwerk UR-100V Iron

Présentée en version acier ou titane, la nouvelle UR-100V Iron met en avant le travail délicat des horlogers pour une finition main des plus subtiles. Dans cette version mono-colore et minimaliste, c’est le jeu d’ombre et de lumière, de satiné et de poli, qui remplacent la couleur avec brio !

Sur la UR-100, à l’affichage des heures et minutes par le biais de satellites, s’ajoute une nouvelle information. L’aiguille des minutes, une fois passé le cap de la 60ème minute disparait pour réapparaître comme compteur de kilomètres. Elle vient illustrer les 555 kilomètres parcourus toutes les 20 minutes par tout habitant de la Terre. C’est en effet, en moyenne la vitesse de rotation de la Terre calculée au niveau de l’Équateur.

À son exact opposé, vient s’afficher une autre donnée, la révolution de la Terre autour du soleil, soit 35 740 kilomètres par 20 minutes. Sur la face de la UR-100, heures et kilomètres partagent ainsi un même statut, une même échelle de valeur. Ces unités s’illuminent en vert incandescent pour la lecture des heures et en blanc flamboyant pour les kilomètres.

Urwerk UR-100V Iron

Sous le dôme de la UR-100, bat le nouveau calibre 12.02 d’Urwerk avec son affichage de l’heure à trois satellites. « Le changement de calibre pour cette version se traduit par un nouveau design du carrousel central. Les index des heures sont placés au plus près de la minuterie pour une lecture de l’heure encore plus intuitive, plus fluide » explique Felix Baumgartner, maître horloger et co-fondateur d’Urwerk.

Ce carrousel est forgé dans l’aluminium puis sablé et microbillé après éloxage. Chaque vis des satellites est satiné circulaire. Les satellites reposent sur un carrousel de laiton sablé et traité ruthénium. La structure chapeautant l’indication des heures est en aluminium sablé et microbillé. Le remontage automatique de la UR-100 lui est régi par un rotor bidirectionnel régulé par une hélice profilée, la Windfänger.

Enfin, l’esthétique du boîtier suscite un plaisir régressif. En effet, il remémorera aux fidèles d’Urwerk l’esthétique des premiers modèles de la marque. Le dôme d’acier des modèles historiques est ici reproduit en transparence, en verre saphir. Sa perfection est mise en relief par les aspérités de la boîte en titane et acier.

Crédits photos : Urwerk

Urwerk UR-100V Iron

Urwerk UR-100V Iron