Ferrari SF90 Spider : 1000 chevaux !

Ferrari SF90 Spider

La Ferrari SF90 Spider, qui vient d’être dévoilée lors d’un événement numérique, est la première spider hybride rechargeable de série du constructeur au cheval cabré ! C’est aussi la supercar cabriolet la plus puissante de Ferrari.

Version spider de la SF90 Stadale, elle en conserve les spécifications extrêmes et les mêmes performances. Le toit rigide rétractable refait son apparition, garantissant une isolation et une protection optimale contre les éléments extérieurs. Ce toit est si compact et léger qu’il peut être actionné en seulement 14 secondes. Le pare-vent arrière électrique et réglable permet aux occupants de profiter d’un confort maximal, même à grand vitesse lorsque le toit est abaissé.

À l’instar de la SF90 Stradale, la SF90 Spider est également disponible avec une option supplémentaire pour ceux qui souhaitent utiliser la belle sur piste. Le pack Assetto Fiorano comprend une liste d’améliorations exclusives, notamment des amortisseurs Multimatic dérivés des Ferrari GT de compétition, 21 kg de poids en moins grâce à l’utilisation de fibre de carbone et de titane sur certaines pièces, un aileron arrière en fibre de carbone ou encore des pneus Michelin Pilot Sport Cup 2 homologués pour la route.

Ferrari SF90 Spider

La SF90 Spider est la première Ferrari de série à posséder une architecture hybride rechargeable dans laquelle le moteur thermique est intégré à deux moteurs électriques sur l’essieu avant et un moteur à l’arrière dérivé d’une innovation des Formule 1 de la marque. La synergie entre moteur thermique et moteurs électriques permet de libérer une puissance maximale de 1 000 chevaux, dont 780 sont issus du moteur V8 turbo de 3 990 cc et 162 kW des moteurs électriques.

La SF90 Spider est équipée de la nouvelle version de la boîte 8 vitesses à double embrayage lancée sur la SF90 Stradale. D’autre part, une attention particulière a été portée à la qualité sonore lors de la refonte du système d’échappement. Il faut dire que le son d’une Ferrari est un facteur essentiel pour tous les passionnés de la marque.

Ferrari SF90 Spider

En raison du rôle central que joue la gestion de la puissance du système hybride dans la conduite de la SF90 Spider, le Manettino est à présent doté d’un sélecteur supplémentaire monté sur le volant, appelé eManettino, qui gère le flux d’énergie depuis et vers la batterie haute tension et les roues. Le conducteur peut choisir entre quatre modes : eDrive (traction avant full électrique), Hybride, Performance et Qualify.

La châssis a été entièrement repensé pour absorber les contraintes supplémentaires associées au nouveau groupe motopropulseur et à la traction intégrale. Un certain nombre d’innovations ont été introduites, notamment une cloison en fibre de carbone entre l’habitacle et le moteur. La châssis bénéficie également d’une rigidité à la torsion de 30% supérieure à celle des plates-formes précédentes, sans augmentation de poids.

La SF90 Spider repousse encore plus loin les limites des résultats obtenus en matière d’aérodynamisme. Les principales caractéristiques aéro comprennent le Gurney d’arrêt à l’arrière, un système de contrôle actif qui fait varier la déportance sur l’essieu arrière, la partie inférieure de la carrosserie avant avec des générateurs de tourbillons, et des roues forgées avec des profils d’ailes. Les résultats sont impressionnants : 390 kg de déportance sont générés dans les virages à 250 km/h avec la spécification spéciale Assetto Fiorano.

Ferrari SF90 Spider

Autre travail important réalisé par les ingénieurs Ferrari, la gestion efficace des flux d’air chaud provenant du moteur, de la boîte de vitesses, des turbocompresseurs, du bloc-batterie, des moteurs électriques, du système de charge et bien sûr, des freins. Des grilles transversales ont été insérées dans la lunette arrière. Le moteur thermique et la boîte de vitesses sont refroidis par deux radiateurs situés devant les roues avant. Les moteurs électriques et les onduleurs sont refroidis par un circuit séparé avec son propre radiateur à l’avant de la voiture. Enfin, le refroidissement des freins a été entièrement repensé pour répondre aux exigences de la SF90 Spider.

Dans l’habitacle, le groupe d’instruments central comprend un seul écran HD de 16 pouces, qui s’incurve vers le conducteur pour une meilleure lecture. L’écran par défaut est dominé par un grand compte-tours circulaire, encadré par l’indicateur de charge de la batterie. L’écran de navigation se trouve d’un côté du compte-tours et le contrôle audio de l’autre. On notera l’introduction de l’affichage tête haute qui projette sur le pare-brise les principales informations.

Ferrari SF90 Spider

Enfin, le volant ouvre une nouvelle ère en introduisant une série de commandes tactiles qui permettent au conducteur de contrôler quasiment tous les aspects de la voiture sans jamais lâcher le volant. Parmi celles-ci, le pavé situé sur le rayon droit permet au conducteur de naviguer sur les écrans du groupe central, tandis que les commandes vocales et de vitesse sont sur le rayon gauche. Dans la partie inférieure gauche de la zone centrale se trouvent quatre boutons que le conducteur utilise pour sélectionner le mode d’utilisation du moteur.

Crédits photos : Ferrari

Ferrari SF90 Spider

Ferrari SF90 Spider