Le Bolide Bugatti : et si Bugatti revenait au Mans…

Le Bolide Bugatti

Étude expérimentale, le Bolide Bugatti est une hypersportive conçue pour les courses sur circuit. Avec un moteur de 1 850 chevaux et un poids de 1 240 kg, il lui suffirait de 3 min 07 secondes pour faire le tour du circuit du Mans.

Et si Bugatti revenait au Mans… retour sur une histoire incroyable qui débuta en 1937 avec la remarquable Type 57 G, son huit cylindres en ligne de 3,3 litres et son feu latéral qui permettait d’éclairer les bords du circuit. Au bout de 3287 kilomètres de course à la moyenne de 136 km/h, Robert Benoist et Jean-Pierre Wimille s’imposaient haut la main.

En 1939, l’équipe revenait au Mans avec une nouvelle évolution, la Type 57 C. Pierre Veyron et Jean-Pierre Wimille remportaient la victoire. Malheureusement, un drame se déroulera durant l’été 1939 avec la disparition de Jean Bugatti lors d’un essai routier au volant de la 57 C. Alors oui ! ce serait un bel hommage si Bugatti revenait au Mans.

Le Bolide Bugatti

Hommage à Ettore Bugatti, le père fondateur. Hommage à Jean, le fils prodigue trop tôt disparu. Hommage à Wimille et Benoist, résistants français arrêtés par la Gestapo en 44. Robert Benoist sera exécuté par les nazis à Buchenwald en septembre 1944. Hommage à toute l’équipe Bugatti de l’époque qui ont permis de réaliser ces succès. Pour eux, il faut que Bugatti reviennent au Mans.

Pièce maîtresse du Bolide Bugatti, le moteur W16 de 8,0 litres qui développe une puissance hallucinante de 1 850 chevaux et 1 850 Nm de couple. Par rapport au W16 classique, des modifications ont été apportées aux quatre turbocompresseurs, au système d’échappement ou encore au circuit de lubrification. La boîte de vitesses a elle aussi subi des modifications pour absorber cette augmentation de puissance.

Le Bolide Bugatti

Pour atteindre un poids à sec de 1 240 kg, tous les registres du faisable ont été exploités compte tenu des matériaux et des processus de fabrication. De nombreux éléments ont été réalisés en titane et alliage de titane à partir d’imprimante 3D, comme dans l’aéronautique. Certains éléments, tels que les arbres de transmission, sont réalisés en fibres synthétiques et titane pour réduire massivement le poids et augmenter la rigidité.

Les disques de frein sont en carbone céramique et les étriers ne pèsent que 2,4 kg chacun. Les roues forgées en magnésium avec verrouillage central affichent un poids de 7,4 kg à l’avant et 8,4 kg à l’arrière et ce, avec une taille de pneus de 340 mm à l’avant et 400 mm à l’arrière. Le Bolide Bugatti dispose aussi d’un système de levage à air comprimé à quatre vérins pour les changements de roues.

Le Boliode Bugatti

Autour du groupe motopropulseur, la monocoque est en fibre de carbone, tout comme le soubassement à effet de sol. Le châssis arrière, réalisé en forme de module d’acier soudé, offre une résistance maximale à la traction de 1 200 N/mm2. Avec une hauteur totale de seulement 995 mm, le Bolide Bugatti n’excède pas la hauteur de la Type 35 et l’ouverture des portes se fait comme sur une LMP1. Dans l’habitacle, on retrouve les équipements de sécurité obligatoires, conformes au règlement de la FIA.

Crédits photos : Bugatti

Le Bolide Bugatti

Le Bolide Bugatti

Le Bolide Bugatti

Le Bolide Bugatti

Le Bolide Bugatti

Le Bolide Bugatti

Le Bolide Bugatti

Le Bolide Bugatti

Le Bolide Bugatti

Le Bolide Bugatti

Le Bolide Bugatti