Le Chronomètre FB 2RE de Ferdinand Berthoud : Une prouesse mécanique

Ferdinand Berthoud Chronomètre FB 2RE

En 1770, Ferdinand Berthoud accède au titre de Maître Horloger-Mécanicien du Roi et de la Marine. Pour célébrer ce 250ème anniversaire, la Chronométrie Ferdinand Berthoud a dévoilé le nouveau Chronomètre FB 2RE qui s’inspire de l’Horloge de Marine n°6.

Garde-temps contemporain, ce nouveau chronomètre de poignet bénéficie des dernières avancées technologiques, tout en rendant hommage au maître horloger, précurseur de son temps. Tel que Ferdinand Berthoud les décrit dans le Traité des horloges marines, publié à Paris en 1773, les mécanismes des Horloges Marines sont protégés par un tambour en cuivre de forme cylindrique, lui-même maintenu en position horizontale par un système de suspension à cardan de son invention.

Le boîtier du Chronomètre FB 2RE reprend la forme de ces Horloges Marines et cette construction en modules. Le mouvement est installé dans un conteneur cylindrique étanche à 30 mètres en or 18 carats. Des cornes réalisées d’une seule pièce, courtes et plongeantes, sont solidement fixées au boîtier par des boulons stylisés et permettent au Chronomètre FB 2RE d’épouser la forme du poignet.

Ferdinand Berthoud Chronomètre FB 2RE

Une grande fenêtre panoramique est aménagée à 10 heures dans la ligne de carrure dans un cadre vissé et livre au regard l’architecture en piliers du mouvement, ainsi que le barillet et sa chaîne.

Le boîtier rond de 44 mm de diamètre et 14 mm d’épaisseur est rehaussè par une lunette incurvée sur laquelle s’enchâsse une glace saphir chevée, bombée et traitée antireflet. Le fond du boîtier est également muni d’un verre saphir permettant d’admirer le mouvement.

Le grand diamètre de la couronne moletée permet une préhension aisée, facilitant le remontage du mouvement. Intégrée à la ligne de carrure par un protège-couronne rapporté et vissé, elle dispose d’un système dynamométrique qui débraie dès que le barillet est entièrement armé.

Ferdinand Berthoud Chronomètre FB 2RE

Afin de faciliter la lecture des heures et des minutes lors des voyages en mer, Ferdinand Berthoud avait imaginé un cadran à deux niveaux et pourvu de deux types de graduations pour son Horloge Marine N°6. La construction du cadran du Chronomètre FB 2RE suit ce même principe. Il est composé de deux éléments : l’un est bombé et situé en périphérie, destiné à recevoir les échelles de lecture. Le second, au centre et plus bas, est un médaillon plat. Tous deux sont réalisés en émail grand feu.

Les inscriptions sur le cadran sont également réalisées en émail peint. Chiffres romains pour les heures, chiffres arabes pour les minutes et un chemin de fer côtoient les inscriptions de la marque et la mention d’origine « Chronomètre Val-de-Travers Suisse ».

Ferdinand Berthoud Chronomètre FB 2RE

Pour les heures et les minutes, le Chronomètre FB 2RE est muni d’aiguilles glaives en or 18 carats ajourées. Celle des heures, plus courte, reste à fleur du médaillon central du cadran. Celle des minutes est soulignée d’un volume à mi-longueur et s’allonge jusqu’à la base de la minuterie. Taillée dans le titane, la trotteuse est d’une extrême finesse. Enfin, au dos du mouvement, l’aiguille de réserve de marche est en or 18 carats.

Cœur du Chronomètre FB 2RE, le calibre FB-RE.FC. Ce mouvement à remontage manuel présente 26 ponts maintenus par 10 piliers en acier enserrant les organes mécaniques. Cette construction est caractéristique des chronomètres de marine de Ferdinand Berthoud réalisés au 18ème siècle. Il est aussi l’un des rares calibres à présenter une transmission par chaîne-fusée, permettant d’obtenir une force constante à l’échappement.

Ferdinand Berthoud Chronomètre FB 2RE

En sus de ce mécanisme à force constante, il est doté d’un remontoir d’égalité une seconde, visible au dos du mouvement. Il s’agit de l’un des systèmes les plus complexes de régulation du couple dans l’histoire de la mesure du temps. D’autre part, et pour garantir une précision optimale, le Chronomètre FB 2RE est équipé d’un dispositif stop-seconde qui arrête le balancier lorsque la couronne est tirée. Enfin, le calibre FB-RE.FC offre une réserve de marche de 50 heures. Celle-ci est indiquée au dos du mouvement par le biais d’une aiguille flèche bleuie placée sur un secteur gravé sur la platine.

Pour mettre en beauté l’excellence de ce mouvement, des finitions d’un niveau exceptionnel ont été réalisées. Les ponts en maillechort révèlent une finition de type frosting, un grenage à la brosse d’une finesse extrême. Le pont de balancier en acier en forme de flèche est poli miroir, tout comme la partie supérieure du pont d’échappement en escalier. Le barillet et la fusée sont satinés, de même que la totalité des composants de la chaîne, au nombre de 790. Pour finir, l’intégralité des composants du mouvement ont été chanfreinés et anglés à la main.

Finalisé par un bracelet en cuir cousu main, le Chronomètre FB 2RE est une véritable prouesse mécanique en édition limitée et numérotée de 10 pièces en or gris 18 carats et 10 pièces en or rose 18 carats.

Crédits photos : Chronométrie Ferdinand Berthoud

Ferdinand Berthoud Chronomètre FB 2RE

Ferdinand Berthoud Chronomètre FB 2RE