MeisterSinger Perigraph : une date en orbite

MeisterSinger Perigraph

En ce début d’été, c’est au tour de la collection MeisterSinger Perigraph d’accueillir un nouveau modèle, subtilement revisité en deux variantes. Traditionnellement discrète, sa fonction date par disque rotatif ajouré est aujourd’hui mise en lumière par un contraste de couleurs venant aviver la géométrie radiale du cadran.

Désormais brossé, le boîtier en acier inoxydable d’un diamètre de 43 mm dévoile un cadran minutieusement repensé. Se différenciant d’un fond bleu profond soleillé, l’anneau circulaire de la date est teinté d’un noir mat, à l’identique du bord extérieur. Le traitement différent des surfaces accentue le contraste entre les tons sombres du premier modèle tout en lui donnant plus de profondeur.

Également mat, mais teinté gris sable, le disque de quantième circulaire du second modèle arbore, quant à lui, une orchestration plus dynamique, intensifiant l’architecture expressive de l’ensemble.

Puisant son inspiration dans les premiers cadrans solaires, la marque affiche un rapport singulier au temps avec ces modèles indiquant l’heure par le biais d’une seule aiguille sur un cadran découpé en 144 segments de 5 minutes. Mis en relief par une lunette très fine, celui-ci donne une parfaite lisibilité des informations. Une typographie blanche associée à des marqueurs rouges allie un esthétisme et une clarté maximale.

Embarquant un calibre mécanique à remontage automatique doté d’une réserve de marche de 38 heures, ce nouveau garde-temps laisse entrevoir la beauté de ses rouages par un fond de boîtier transparent. Finalisé d’un bracelet en cuir marron, clair ou foncé selon la version, il séduira les adeptes d’une perception différente du temps.

Crédits photos : MeisterSinger

MeisterSinger Perigraph

MeisterSinger Perigraph