Quatre Ferrari exclusives à la vente en ligne Driving into summer

Ferrari - Driving into summer

Du 21 mai au 29 mai 2020, se déroule la vente aux enchères en ligne Driving into Summer organisée par RM Sotheby’s. Parmi un catalogue de 200 voitures, nous avons sélectionné quatre Ferrari exclusives, quatre modèles qui ont marqué l’histoire de la marque au cheval cabré et que tout passionné devrait avoir dans sa collection.

Ferrari 575M Maranello de 2002
Cette Ferrari de Grand Tourisme à moteur V12 est l’une des 177 exemplaires à conduite à gauche équipée d’une boîte de vitesses manuelle. Elle dispose aussi des sièges Daytona et des boucliers Scuderia. On notera sa magnifique couleur originale Giallo Modena et son intérieur monochrome en cuir noir.

Ferrari - Driving into Summer

Cette magnifique 575M a été livrée neuve au Canada en août 2002 avec une instrumentation en kilomètres. Elle sera vendue à son deuxième propriétaire canadien début 2012 qui la conservera jusqu’à la fin 2013. En août 2015, elle est vendue à son propriétaire actuel. Entretenue avec le plus grand soin, elle est aujourd’hui équipée de nouveaux pneus Pirelli P Zero, de jantes de 19 pouces acquises neuves à l’usine, et d’un échappement Tubi. Elle affiche actuellement 17 222 kilomètres au compteur.

Cette Ferrari 575M a participé au Concorso Italiano, au Concorso Ferrari à Pasadena et a été exposé au Quail Motorsport 2019. Elle a également remporté le prix Best in Class au Cavalino Classic 2017.

Crédits photos : Ted7.com Photography ©2020 Courtesy of RM Sotheby’s

Ferrari - Driving into Summer

Ferrari - Driving into Summer

Ferrari - Driving into Summer

Ferrari - Driving into Summer

Ferrari 288 GTO de 1985
Produite à seulement 272 exemplaires, c’est pour moi la plus extraordinaire des quatre. Sa version Evoluzione ayant servi au développement de la F40. Dessinée par Pininfarina, elle est équipée d’un moteur V8 biturbo développant 400 chevaux, ce qui lui permet d’avaler le 0 à 100 km/h en 4,8 secondes. Un vrai coup de pied aux fesses pour l’époque !

Il faut dire que la Ferrari GTO est née de la volonté d’Enzo Ferrari de proposer une voiture conforme à la définition FIA du Groupe B, d’où son nom : Gran Turismo Omologato. Malheureusement, la carrière sportive de la GTO ne débutera jamais suite à la décision de la Fédération International du Sport Automobile de bannir les Groupes B en mai 1986.

Crédits photos : ©2020 Courtesy of RM Sotheby’s

Ferrari - Driving into Summer

Ferrari - Driving into Summer

Ferrari - Driving into summer

Ferrari - Driving into Summer

Ferrari - Driving into Summer

Ferrari F50 de 1995
La Ferrari F50, qui tient ses racines stylistique du concept Ferrari Mythos de Pininfarina, représente la transition entre les Ferrari du Passé, plus brutales, et celles de l’avenir avec les hautes technologies. On peut s’en rendre compte avec les énorme roues de 18 pouces à verrouillage central signé Speedline qui font passer les Campagnolo des années 1980 pour des roues de poussette.

La F50 renoue avec les 12 cylindres en V atmosphériques. Développant 520 chevaux et 471 Nm de couple, il permet d’atteindre les 100 km/h en 3,8 secondes pour une vitesse maxi de 320 km/h. La voiture présentée ici est la deuxième F50 construite. Avec sa peinture Rosso Corsa et ses sièges en tissu rouge contrastant, elle a été vendu neuve à un collectionneur berlinois.

Après être passé entre les mains de plusieurs collectionneurs réputés, elle a obtenu sa certification Ferrari Classiche en juillet 2016. Elle dispose toujours de sa peinture et ses tissus d’origine. Elle est accompagnée de son livre de service et d’une importante documentation. En avril 2020, elle a bénéficié d’une méticuleuse inspection et d’une révision par le concessionnaire Ferrai de Nouvelle-Angleterre.

Crédits photos : ©2020 Courtesy of RM Sotheby’s

Ferrari - Driving into summer

Ferrari - Driving into summer

Ferrari - Driving into Summer

Ferrari - Driving into summer

Ferrari Enzo de 2003
Si un constructeur peut prétendre être à l’origine des hypercars actuelles, c’est bien Ferrari. En 2002, Luca di Montezemolo, Président de Ferrari, décide qu’il est temps de rendre hommage au Commendatore et la Ferrari Enzo fut présentée au Mondial de l’Automobile de Paris la même année.

Produite à seulement 399 exemplaires, son châssis monocoque en fibre de carbone reçoit un moteur V12 de 6,0 litres qui développe 660 ch. Accouplé à une boîte de vitesse séquentielle à 6 rapports, la Enzo atteint les 100 km/h en 3,4 secondes pour une vitesse maxi de 363 km/h.

Le châssis n° 13303, présenté ici, a été livré à son premier propriétaire le 25 août 2003 par Ferrari San Francisco. Celui-ci la gardera dans sa collection jusqu’en 2018. Son propriétaire actuel, basé en Californie, a effectué une importante révision lors des 25 000 miles en 2015 et n’a effectué que 1250 miles depuis cette dernière. On notera la présence des très rares sièges bicolores, une option.

Crédits photos : Karissa Hosek ©2020 Courtesy of RM Sotheby’s

Ferrari - Driving into Summer

Ferrari - Driving into Summer

Ferrari - Driving into Summer

Ferrari - Driving into Summer

Ferrari - Driving into Summer

Ferrari - Driving into summer

Ferrari - Driving into summer

Ferrari - Driving into summer

Ferrari - Driving into summer