Cap Camarat de Michel Herbelin : le noir lui va si bien !

Michel Herbelin Cap Camarat Noir

Nouvellement habillée de noir, la montre Cap Camarat de Michel Herbelin accentue un peu plus son élégance au poignet de l’homme urbain. Inspirée des années seventies, cette sportive automatique se remarque par son nouveau dress code.

Fidèle au design de son aînée, la Cap Camarat conjugue, au temps présent, une pièce des années 1970 du patrimoine horloger Michel Herbelin. En effet, plongée dans l’ébullition du design horloger de l’époque, la Maison interprète à sa façon un concept initié par le designer Gérald Genta. Donnant naissance à la montre « sport-chic », celui-ci se traduit par un garde-temps à bracelet intégré avec un boîtier à vis apparentes et des angles saillants. Radicalement nouveau, ce style est devenu un classique de cette période.

Cette pièce horlogère révèle aujourd’hui un boîtier de 40,5 mm de diamètre en acier inoxydable, intégralement revêtu de DLC noir. Soulignée par un brossé vertical et des facettes polies, sa forme hexagonale dégage une robustesse des plus géométriques. Traitée à l’identique par sa finition, la lunette attire le regard, par un jeu de contraste, sur les six vis décoratives en acier.

Protégé par un verre saphir, le cadran arbore un fond noir avec des index biseautés et des aiguilles rectangulaires facettées, recouvertes de matière luminescente. Agrémenté d’un guichet de date à 6 heures et d’une minuterie sur le rehaut du pourtour, il donne une lecture précise de l’heure. Faisant corps avec la boîte, le bracelet en acier inoxydable est également recouvert de DLC noir.

Étanche à 100 mètres, cette Cap Camarat dispose d’un mouvement mécanique à remontage automatique disposant d’une réserve de marche de 38 heures. Soigné dans les moindres détails, il dévoile, par le fond de boîte transparent, une masse oscillante gravée Michel Herbelin aux finitions Côtes de Genève.

Crédits photos : Michel Herbelin

Michel Herbelin Cap Camarat Noir