Sherakhan : l’histoire unique d’un yacht extraordinaire

Sherakhan

Construit en 1966, le Prinses Margriet était un navire-école de la marine marchande. Aujourd’hui rebaptisé Sherakhan, il est l’un des yachts charter les plus spectaculaires au monde ! Un navire extraordinaire de 69,65 mètres qui fait tourner bien des têtes.

Il n’est pas rare que les grands yachts aient une histoire particulièrement inintéressante, voire fascinante, mais l’histoire de la transformation de Sherakhan est unique à bien des égards. Voici la façon dont Jan Verkerk, homme d’affaires visionnaire et passionné de navigation, a réalisé son rêve de créer un yacht charter révolutionnaire.

Sherakhan

Le Prinses Margriet servit de navire d’entrainement pour la marine marchande néerlandaise au sein de l’Institut maritime Willem Barentsz, opérant à Terschelling. De nombreux marins furent formés avant qu’il ne soit désaffecté et amarré au large de la côte de Terschelling, quatre décennies plus tard. Navire à double pont, lourd et encombrant, il n’offrait que peu d’attrait esthétique pour une refonte majeure. Toutefois, sa coque en acier était en parfait état malgré 45 ans de navigation dans les océans salés du globe, ce qui n’a pas échappé à Jan Verkerk.

Il faut dire que celui-ci n’en est pas à son coup d’essai. Son premier yacht à faire son entrée sur le marché de la location de bateaux fut M/Y Jaguar. Ce navire de 38,10 mètres est rapidement devenu l’un des yachts les plus populaires sur la Méditerranée. Quelques années plus tard, Legend, un ancien brise-glace russe de 77,10 mètres, fut le premier super-yacht à naviguer dans les eaux polaires sans navire d’assistance. En 2002, lorsque Jan Verkerk tombe sur le Prinses Margriet alors qu’il est à la recherche d’un nouveau projet pouvant accueillir un grand nombre d’invités, il s’aperçoit que ce navire offre la solution idéale.

Sherakhan

Il aura fallu trois ans de travail acharné à Verkerk et Rijntjes pour transformer le Prinses Margriet en un yacht exceptionnel pour le marché de la location. Un véritable défi technique où tout a été planifié dans les moindres détails : Verkerk faisant appel à sa formation en ingénierie pour les solutions techniques tandis que Rijntjes se plongeant dans la refonte de l’intérieur. Les solutions finales, élaborées avec KMC et KHMB Enkhuizen, ont entraîné une restructuration majeure de la superstructure et de la poupe.

Affichant un air très lourd, le Prinses Margriet avait besoin d’un restylage pour s’adapter à son nouveau rôle dans le domaine du yacting. Jan Verkerk s’est inspiré des lignes et du style d’un yacht classique de 1936 pour redessiner l’extérieur du bateau à partir du pont principal. L’acier sera remplacé par de l’aluminium et l’arc sera relevé pour le rendre plus visible et conforme aux proportions de yachts classiques. Au total, quelque 200 tonnes de superstructures en acier ont été remplacées par 60 tonnes d’aluminium.

Sherakhan

Tous les équipements et systèmes techniques ont été remplacés, à l’exception de l’arbre d’hélice à bain d’huile de 212 mm de diamètre, d’un groupe électrogène de secours, de trois pompes à ballast, de quelques grues de lancement récemment restaurées et des bateaux de sauvetage conformes à la convention Solas. La salle des machines a conservé son emplacement d’origine. Le moteur, ayant accumulé plus de 100 000 heures, a été remplacé par un Caterpillar 2512 B DI-TA de 1 014 kW pour répondre aux nouveaux besoins du yacht. Ainsi équipé, le Sherakhan dispose d’une vitesse maximale de 13 nœuds, pour une vitesse de croisière confortable de 11 nœuds.

Trois nouveaux groupes électrogènes ont été installés, à côté du groupe de secours d’origine, un ensemble de systèmes de mesures anti-incendie et de sécurité, ainsi que des équipements hôteliers modernes. Une attention particulière et d’innombrables heures de travail ont été consacrées à la réduction du bruit et des vibrations pour offrir un confort ultime à bord, à tel point que les passagers ne sont même plus en mesure de dire si le générateur ou la climatisation fonctionnent.

Sherakhan

Sherakhan

La conception intérieure de Sherakhan a été entièrement réalisée par Rijntjes et Verkerk qui ont fait appel à leur grande expérience en matière de rénovation de yachts. En raison des limites imposées pour être conforme à la convention Solas, la sélection des matériaux a posé de nombreux défis créatifs. Une combinaison de tons naturels et de finitions faisant appel à des œuvres d’art saisissantes confère une atmosphère particulière, confortable et chaleureuse.

La pièce la plus remarquable est sans aucun doute la superbe salle située au centre des ponts principaux et supérieurs du yacht. Avec ses 20 mètres de long et 9 mètres de large, elle apparaît encore plus grande grâce à son plafond à double hauteur, s’étendant jusqu’à 7 mètres au-delà d’une galerie accessible par deux larges escaliers en verre et en acier. La lumière inonde la pièce par le haut, à travers le fond en verre opaque de la grande piscine thermale. Le jour, la salle est inondée de lumière naturelle tandis que la nuit, les convives profitent du scintillement ludique des lumières sous-marines de cet immense spa.

Sherakhan

La table à manger en bois de plus de 7 mètres de long, incrustée de wengé, de frêne blanc et de teck, reflète la forme courbée de la galerie. Le sol en marbre blanc bordé de teck verni est entouré d’un somptueux tapis de couleur blanc cassé. À l’arrière de la salle se trouve un espace de détente avec deux sièges asymétriques faisant face à une grande télévision et à une cheminée. On trouve un piano à queue blanc à côté du Bar et une petite piste de danse pour s’amuser après le dîner, tandis qu’au-dessus, la galerie est un excellent lieu de réflexion, idéal pour déguster un cocktail en soirée. Les doubles portes du salon mènent à une grande salle à manger en plein air avec trois tables en bois et des chaises pour 26 invités.

La vaste terrasse ensoleillée avec son spa à fond de verre qui peut recevoir 18 personnes, entouré de chaises longues, est équipée d’un bimini fixe. À l’arrière, la zone barbecue et Bar offre un espace idéal pour prendre l’apéritif et déjeuner. Sherakhan se distingue également par son salon d’observation circulaire situé dans la cheminée, surnommé le « nid de corbeau », qui permet d’observer la mer à plus de 20 mètres de haut.

Sherakhan

La taille des suites varie de 30 m2 à 50 m2 pour la suite principale. Cette dernière, situé à l’avant du bateau, comprend un salon, une salle de bains, un bureau pouvant être converti en cabine supplémentaire et une terrasse privée. Les dix cabines supplémentaires, quatre sur le pont principal et six sur le pont inférieur, sont équipées de lits king-size doubles ou lits jumeaux. Chacune dispose d’un style et d’une décoration unique. Le pont inférieur héberge aussi une bibliothèque ainsi qu’un salon de beauté.

Toujours sur le pont inférieur, le Spa de la Sirene est un vaste espace comprenant un sauna et une piscine thermale centrale surélevée, avec des carreaux de mosaïque métallique représentant une sirène. Une salle de sports complète l’offre. Comme cet espace est situé au-dessous de la ligne de flottaison, Rijntjes a intelligemment incorporé de faux hublots rétroéclairés et des lumières colorées pour assurer une atmosphère de détente.

Sherakhan

Depuis sa reconversion en 2015, Sherakhan a bénéficié quelques améliorations et réaménagements. Les travaux les plus récents et les plus complets ont été achevés au chantier néerlandais Icon Yachts en décembre 2017. Sa coque a reçu une nouvelle peinture, passant du bleu marine au blanc, faisant ainsi ressortir ses lignes. Plusieurs systèmes techniques ont été mis à jour, notamment les systèmes de divertissement audiovisuels, Internet et de communication.

Crédits photos : Sherakhan

Sherakhan

Sherakhan

Sherakhan

Sherakhan

Sherakhan

Sherakhan

Sherakhan

Sherakhan

Sherakhan

Sherakhan

Sherakhan

Sherakhan