MB&F Horological Machine N°9 Flow : Horlogerie aérodynamique

MB&F Horological Machine N°9 Flow

À la fin des années 40 et durant les années 50, les principes de l’aérodynamisme commençaient tout juste à s’implanter dans le domaine du design automobile ! Horological Machine N°9 Flow évoque les silhouettes dynamiques des voitures et avions de l’époque, où les designers se laissaient guider par leur sens esthétique plutôt que par de quelconques préceptes scientifiques.

Dans le design d’après-guerre, les formes de type « caisse » ou « calèche » s’affinent pour adopter des formes plus fuselées. Cela s’est traduit par quelques-uns des plus beaux objets crées par l’homme. Des automobiles telles que la Mercedes-Benz W196 et la Buick Streamliner de 1948 en sont de parfaits exemples. D’autres industries ont suivi le mouvement, notamment l’aéronautique avec des avions comme le De Havilland Venom.

MB&F Horological Machine N°9 Flow

Rappelant un avion à réaction, le boîtier extrêmement complexe de la Horological Machine N°9 Flow, rehaussé de finitions polies et satinées en alternance, abrite un mouvement à remontage manuel tout aussi complexe, entièrement développé en interne. Deux balanciers indépendants, visibles sous des dômes en saphir allongés, oscillent à 2,5 Hz de part et d’autre de cette fabuleuse pièce horlogère. Sur le fuselage central, un troisième verre saphir dévoile la boîte de vitesses du moteur HM9 : un différentiel planétaire qui fait la moyenne des marches des balanciers afin de stabiliser l’affichage de l’heure.

MB&F Horological Machine N°9 Flow

Sur le cadran placé à la perpendiculaire du moteur HM9, les aiguilles des heures et des minutes sont entraînées par des roues coniques qui garantissent un engagement précis même quand le mouvement passe par une translation planaire à 90°. A l’arrière du fuselage central, les profondes cannelures de la couronne de remontage et de mise à l’heure assurent une prise en main facile et une cohérence esthétique avec l’ensemble du design.

Les deux prises d’air à finition satinée, montées le long des nacelles contenant les balanciers, évoquent les bouches d’aération proéminentes permettant la circulation permanente de l’air dans les moteurs de voiture à hautes performances.

mbf_hm9flow_12

Sur la voie ouverte par la HM4 Thunderbolt et poursuivie par la HM6 Space Pirate, le boîtier de la Horological Machine 9 Flow adopte une combinaison géométrique complexe d’éléments fraisés dans du verre saphir et du titane grade 5 ou or rose. Cependant, la HM9 va plus loin que les précédentes, en redéfinissant les critères du possible dans la conception d’un boîtier, comme en témoigne un joint d’étanchéité tridimensionnel breveté.

La Horological Machine N°9 Flow est déclinée en deux versions de 18 pièces chacune. Une version « Road » avec un cadran de type indicateur de vitesse et une version « Air » avec un cadran de type aviation.

Crédits photos : MB&F

MB&F Horological Machine N°9 Flow

MB&F Horological Machine N°9 Flow

MB&F Horological Machine N°9 Flow

MB&F Horological Machine N°9 Flow

MB&F Horological Machine N°9 Flow

MB&F Horological Machine N°9 Flow

MB&F Horological Machine N°9 Flow

MB&F Horological Machine N°9 Flow