Les Voiles de Saint-Tropez 2019 : ça va être grandiose !

Voiles de Saint-Tropez

Les Voiles de Saint-Tropez fête ses vingt ans en accueillant 300 bateaux classiques et modernes du 28 septembre au 6 octobre. Le spectacle sera à nouveau intégral, occupant tout l’espace à terre, à l’intérieur et autour du port, comme dans toutes les ruelles de la mythique cité varoise. Un spectacle à ne surtout pas manquer pour tous les amateurs et passionnés de voiles.

Orchestré par la Société Nautique de Saint-Tropez, c’est plus de 4 000 équipiers qui vont participer aux diverses régates de cette 20ème édition. Une édition anniversaire qui s’annonce du meilleur cru, tant pour les bateaux que pour les marins.

Au-delà des animateurs internationaux de la classe des Wally, les pontons et les quais des Voiles vibreront cette année encore au rythme effréné des IRC. Chez les plus grandes unités, standing ovation pour le maxi de George David secondé par l’inoxydable Brad Butterworth à la tactique, Rambler 88, auréolé de sa récente nouvelle victoire en temps réel à la Rolex Fastnet Race.

Voiles de Saint-Tropez

Les regards seront également tournés vers quelques nouveautés comme le V68 Pelotari (20 mètres), conçu en collaboration avec l’architecte Mark Mills, qui a été mis à l’eau fin juin, ou du GS80 Essentia (24 mètres), dessiné par Ceccarelli Yacht Design and Engineering, qui devrait également faire sa toute première apparition en course à Saint-Tropez. Très attendu également, French Kiss, le mythique 12 mJI, affrété par Marc Pajot et un certain nombre d’anciens du projet America’s Cup qui a porté les couleurs de la France en Australie en 1987.

Dans le sillage des plus grandes unités, la bataille des Voiles s’annonce hautement disputée en Classe B, forte de plus de 35 concurrents. Quant à la classe D, elle flirte avec les 40 inscrits. Chez les IRC E, la confrontation s’annonce rude pour la quarantaine de compétiteurs inscrits qui rassemble la crème des Farr, First, J Boat, JPK, Melges ou Océanis, sans oublier la flotte des très élégants day boat : Code 0 et Tofinou.

Voiles de Saint-Tropez

On peut avoir remporté deux fois le Vendée Globe, raflé tous les titres en mono et en multi, être élu trois fois marin de l’année et venir faire humblement ses classes en bateau de tradition aux Voiles de Saint-Tropez. C’est ce que s’apprête à faire avec bonheur Michel Desjoyeaux, répondant à l’amicale invitation du sailing team de Jour de Fête, une équipe avec laquelle il a déjà navigué sous d’autres cieux, notamment dans les eaux Maltaise pour la Middle Sea Race.

En Classique Marconi A, c’est également un skipper capé qui sera aux commandes d’Hermitage en la personne de Lionel Péan qui rassemblera autour de lui quelques éléments clés de l’équipage mythique de l’Esprit d’Équipe avec lequel il a été le premier, et le seul français, à remporter la Whitbread, course autour du monde en équipage.

Enfin, dans la continuité de l’engagement initié en 2018, la Communauté de Commune du Golfe de Saint-Tropez animera un stand pendant les Voiles dans le but de sensibiliser et de faire connaitre les actions environnementales avec comme thème principal cette année « les déchets en mer », en partenariat avec l’association Seacleaner.

Crédits photos : Gilles Martin-Raget

Voiles de Saint-Tropez