La Maserati 8CTF victorieuse aux 500 miles d’Indianapolis en 1939

Maserati 8CTF Boyle Racing

Il y a 80 ans, la Maserati 8CTF pilotée par Warren Wilbur Shaw franchissait la ligne d’arrivée des 500 miles d’Indianapolis en première position après une course effectuée à la vitesse moyenne de 185 km/h.

Ce n’était pas la première expérience de la marque Trident aux États-Unis, Alfieri Maserati ayant été invité à participer à plusieurs courses en Amérique au début des années 1930. En mai 1937, la vente des actions de la société au groupe Orsi permet aux frères Maserati de se concentrer sur la conception de nouvelles voitures de course.

Les autorités internationales avaient décidé de modifier les règles techniques applicables aux voitures de Grand Prix à partir de 1938, en introduisant notamment certaines restrictions, comme la cylindrée maximale de 3 litres pour les moteurs suralimentés. La 8 CTF développée par Ernesto Maserati fut basée sur cette nouvelle réglementation.

Maserati 8CTF Boyle Racing

Le châssis adoptait la configuration standard des monoplaces de l’époque, avec deux traverses et des barres transversales en acier. Le moteur 8 cylindres en ligne de 2 991,4 cm3 comprend une culasse fixe ou « testa fissa » qui donnera son nom à la voiture. Il est aussi équipé de deux carburateurs et deux compresseurs volumétriques. La distribution fait appel à deux soupapes par cylindre entrainées par deux arbres à cames en tête.

Développant 350 ch, puis 365 ch en 1939, accouplé à une boîte manuelle à 4 rapports, ce moteur permettra à la Maserati 8CTF et ses 780 kg d’atteindre la vitesse maximale de 290 km/h. La marque au trident confirme alors la qualité et les performances de ses voitures.

Maserati 8CTF Boyle Racing

La Maserati 8CTF a participé à plusieurs courses en 1938 qui ont permis de révéler son potentiel : le comte Carlo Felice Trossi avait mené le GP de Tripoli pendant plusieurs tours et avait réalisé la pole position à la Coppa Ciano, le légendaire Luigi « Gigi » Villoresi avait signé le meilleur tour en course à la Coppa Acerbo. Ces résultats ont attiré un certain nombre de clients, comme l’écurie américaine Boyle Racing, dont le propriétaire Michael Joseph «Mike» Boyle arriva à Bologne au début de l’année 1939 pour acheter une 8CTF pour les 500 Miles d’Indianapolis. Celle-là même qui gagnera la course aux mains de Wilbur Shaw.

Aujourd’hui encore, Wilbur Shaw est toujours l’un des cinq pilotes les plus titrés de l’histoire d’Indianapolis avec trois victoires (1937, 1939 et 1940) dont les deux dernières au volant d’une 8CTF et trois secondes places (1933, 1935 et 1938) sur un total de treize participations. Restauré et repeinte avec sa couleur originale des 500 Miles, la Maserati 8CTF de Wilbur Shaw portant le numéro de châssis 3032 est aujourd’hui exposée à l’Indianapolis Speedway Museum.

Crédits photos : Maserati

Maserati 8CTF Boyle Racing

Maserati 8CTF Boyle Racing

Maserati 8CTF Boyle Racing

Maserati 8CTF Boyle Racing