Une sublime Bugatti Type 50 Roadster de 1931 à Villa Erba.

Bugatti Type 50 Roadster

Cette Bugatti Type 50 Roadster de 1931, d’une beauté à couper le souffle, est une automobile extrêmement rare puisqu’elle est le seul exemplaire restant avec sa carrosserie d’origine conçue par Jean Bugatti. Elle sera vendue aux enchères par RM Sotheby’s à Villa Erba, une vente qui se tiendra le 25 mai 2019, le week-end du Concorso d’Eleganza Villa d’Este.

Conçue par Ettore Bugatti et Jean Bugatti, la Type 50 a été développée à partir du modèle Touring de la Type 46. Elle est propulsée par le premier moteur à double arbres à cames en tête de Bugatti d’une cylindrée de 4 972 cm3 développant 225 chevaux. Ce moteur est équipé de deux carburateurs, d’un compresseur et d’un dispositif de lubrification à carter sec. La Type 50 pouvait atteindre une vitesse de pointe de 180 à 200 km/h.

Bugatti Type 50 Roadster

Sur les 65 voitures construites, seules 4 exemplaires ont reçu la carrosserie roadster dessinée par Jean Bugatti. La voiture présentée ici, portant le numéro de châssis 50123 et le numéro de moteur 18, reste le seul exemplaire roadster à avoir subsisté avec sa carrosserie d’origine.

Selon les experts David Sewell et Pierre-Yves Laugier, le châssis n° 50123 a été commandé au début de l’année 1931 par André Derain, célèbre peintre français, reconnu avec Henry Matisse comme le cofondateur du fauvisme. Malgré la tentative de l’usine de lui vendre une carrosserie de type torpédo, le peintre préfère une carrosserie roadster peinte en noir avec une rayure jaune. Il demande en outre des sièges avant séparés et un compartiment à bagages à l’arrière.

Bugatti Type 50 Roadster

En 1935, cette Type 50 devient la propriété du brasseur Jean Trivier, qui ramènera la voiture en Alsace pour réparation. Deux ans plus tard, elle part en Angleterre jusqu’en 1942 avant d’être vendue à un collectionneur américain. Après la guerre, celui-ci se procura un autre moteur, le n° 18 provenant du châssis n° 50134. Il faut dire que très peu de types 50 ont leurs moteurs d’origine car la plupart ont été échangés en raison de problèmes.

Bugatti Type 50 Roadster

Rachetée au début de 1954 par John Erskine-Hall de South Kensington, la Bugatti aurait pu appartenir brièvement au fabricant de pneus américain Ann Klein avant d’être achetée à la fin des années 50 par John Caperton de Louisville, dans le Kentucky. Un article paru dans le numéro de juillet 1958 de Road & Track décrit la restauration effectuée par celui-ci, qui comprenait l’adaptation du moteur aux spécifications de la Type 54 Grand Prix, développant ainsi près de 300 chevaux.

De 1962 à 2003, elle fera le bonheur de différents propriétaires et remportera le Concours d’Élégance de Peeble Beach en 2010. Depuis son acquisition par son dernier propriétaire, elle a fait l’objet de restaurations supplémentaires. Celui-ci a aussi renforcé sa documentation en se procurant de nombreux registres d’usine, dont le contrat de vente original à André Derain et la correspondance entre lui et Ettore Bugatti.

Crédits photos : Tim Scott ©2019 Courtesy of RM Sotheby’s.

Bugatti Type 50 Roadster

Bugatti Type 50 Roadster

Bugatti Type 50 Roadster

Bugatti Type 50 Roadster

Bugatti Type 50 Roadster

Bugatti Type 50 Roadster

Bugatti Type 50 Roadster

Bugatti Type 50 Roadster

Bugatti Type 50 Roadster

Bugatti Type 50 Roadster

Dans la même rubrique :

Mots clés :