Ferrari Monza SP1 et SP2 en édition limitée.

Ferrari Monza SP1 et SP2

À l’occasion de son Capital Market’s Day organisé dans l’usine de Maranello, Ferrari a levé le voile sur les Monza SP1 et SP2, les premiers modèles d’un nouveau concept de série spéciale en édition limitée appelé « Icona », et inspiré des Ferrari les plus emblématiques des années 1950.

Destinées aux clients et collectionneurs de la marque, les Monza SP1 et SP2 font de suite penser aux barquettes de course Ferrari du passé, notamment la 166 MM de 1948, qui a originellement inspiré le nom « Barchetta », et la 750 Monza. Deux modèles qui ont contribué à bâtir l’image de Ferrari dans les années 50 en permettant à la Scuderia d’enchaîner les victoires lors du Championnat du monde des voitures de sport.

La Ferrari Monza SP1 est une voiture de route monoplace sans qui offre une expérience de pilotage absolument unique. La Monza SP2, grâce au retrait du toit souple et à l’ajout d’un second écran de protection et d’une seconde barre antiroulis, permet d’accueillir un passager et de partager avec lui de fabuleuses sensations.

Ferrari Monza SP1 et SP2

Grâce à l’utilisation importante de fibre de carbone, les Monza SP1 et SP2 bénéficient d’un rapport poids/puissance exceptionnel. Équipées de l’incroyable moteur Ferrari V12 de 810 ch, elles sont capables de passer de 0 à 100 km/h en 2,9 secondes et de 0 à 200 km/h en 7,9 secondes.

L’architecture de ces deux voitures est basée sur une forme monolithique avec un profil d’aile aérodynamique. L’absence de toit et de pare-brise a permis à leurs concepteurs d’imaginer des proportions uniques, impossibles à réaliser sur un spider classique. Quant au cockpit, il est intégré au volume de la voiture et entoure ainsi le pilote comme un cocon.

Ferrari Monza SP1 et SP2

Les lignes, extrêmement pures, semblent être dessinées d’un seul coup de crayon et donnent un sentiment d’élégance, de minimalisme et d’attention au détail. Les portes papillon compactes signent un choix de design radical. L’ensemble aile-capot en fibres de carbone a fait l’objet de toutes les attentions. Ainsi, la charnière se trouve côté calandre pour mettre en valeur l’imposant V12 lors de l’ouverture du capot.

Comme sur les modèles de course, la carrosserie de la SP1 et de la SP2 se compose de fibres de carbone, que l’on retrouve aussi à l’intérieur en finition brute pour renforcer l’impression de sportivité. Pour régler le problème de gestion des flux aérodynamiques dans le cockpit causé par l’absence de pare-brise, un pare-brise virtuel intégré au carénage, au-dessus du tableau de bord et du volant, dévie une partie du flux d’air pour préserver le confort de conduite.

Cerise sur le gâteau, Ferrari a créé en collaboration avec les marques Loro Piana et Berluti, une tenue et des accessoires de Gentleman-driver destinés aux propriétaires de Monza SP1 et SP2. La sélection pour les pilotes inclue une combinaison de course, un maillot, un casque, gants, écharpe et chaussures de conduites…

Crédits photos : Ferrari.

Ferrari Monza SP1 et SP2

Ferrari Monza SP1 et SP2

Ferrari Monza SP1 et SP2

Ferrari Monza SP1 et SP2

Ferrari Monza SP1 et SP2

Ferrari Monza SP1 et SP2

Ferrari Monza SP1 et SP2

Ferrari Monza SP1 et SP2

Ferrari Monza SP1 et SP2

Ferrari Monza SP1 et SP2

Dans la même rubrique :

Mots clés :