Harry Winston Project Z12.

Harry Winston Project Z12

La montre Harry Winston Project Z12 affiche heures et minutes rétrogrades selon une disposition unique : centrale, concentrique et subtilement asymétrique. Fidèle à la tradition, elle est abritée dans une boîte en Zalium, l’alliage confortable, performant et exclusif à la Maison.

Depuis 14 ans, l’identité de chaque Project Z repose sur la disposition et la nature de ses complications. La Project Z 12, elle, repose sur des niveaux concentriques d’indication et une symétrie quasiment parfaite… mais qui n’est qu’apparente. Car si les aiguilles sont au centre, sous un grand pont ajouré bleu, elles sont bien sûr en mouvement. Mieux, elles sautent.

En effet, les deux aiguilles se déplacent sur un secteur de 140 degrés. À la fin de leurs courses respectives, elles sautent pour revenir en arrière. Cette chorégraphie rétrograde a lieu 26 fois par jour, au beau milieu des cercles imbriqués les uns dans les autres.

La montre Project Z12 sort cependant des habitudes de l’affichage rétrograde. Ses aiguilles forment une illusion parfaite car on pourrait croire qu’elles ont une trajectoire circulaire sur 360 degrés. Une impression qui est renforcée par les tours d’heures, de minute, de date et autres couches intermédiaires. La touche de décentrage, qui a toujours procuré aux Project Z leur dynamique si particulière, s’appuie sur la présentation particulière de sa date qui est affichée sur un disque situé à la périphérie du cadran. Ce disque en saphir est fixe et ponctué des décalques qui portent tous les chiffres de 1 à 31. Un révélateur garni de matière luminescente se déplace sous la surface et met en évidence le quantième.

Harry Winston Project Z12

L’élément saillant de Project 12 est le grand pont arqué qui passe par-dessus l’axe central de son cadran. Il est construit comme une poutrelle en acier, faite de renforts transversaux, qui donnent à cette montre sa force architecturale. Pour lui donner la place qu’il demande sans changer le diamètre du boîtier de 42,2 mm, l’épaisseur est gagnée uniquement grâce à l’emploi d’une glass box en saphir.

Le pont, orné de bleu, annonce le thème chromatique de Project Z12. Bleu, c’est aussi la couleur de son bracelet en veau dont l’imprimé rappelle le tissage d’un jean. Bleu, c’est encore la teinte des filets qui parcourent le tour d’heure et de minutes, où sont imprimés le nom de la marque et la minuterie. Bleu, c’est enfin l’extrémité des index qui sont un bon indice pour repérer la trompeuse symétrie de Project Z12.

En coulisses de ces affichages si particuliers repose un tout nouveau mouvement, développé en exclusivité pour la montre Project Z12, le calibre à remontage automatique HW3306. Celui-ci dispose d’une réserve de marche de 72 heures et conformément aux exigences d’Harry Winston, il est muni d’un spiral en silicium. Terminé selon les meilleurs standards de la haute horlogerie, son remontage est assuré par le rotor squelette en or blanc dont la Maison a fait une signature.

Montre unique en son genre, par son apparence, par sa complication et par son esprit, Project Z12 manifeste son exclusivité par une édition limitée à 300 exemplaires.

Crédits photos : Harry Winston.

Harry Winston Project Z12

Dans la même rubrique :

Mots clés :