Ateliers deMonaco : Grand Prix de Monaco 1968.

Ateliers deMonaco - Grand Prix de Monaco 1968

Pour célébrer ses 10 ans, la manufacture horlogère Ateliers deMonaco a créé une montre unique, la Grand Prix de Monaco 1968, inspirée du poster officiel de ce grand prix signé Michael Turner, et remporté par le pilote Britannique Graham Hill à bord de sa Lotus Ford Cosworth.

Le travail le plus remarquable de ce garde-temps est probablement son cadran. Gravé à la main par Mr Bernard Ditzoff, maître graveur depuis des dizaines d’années. Ce chef d’œuvre est composé de trois plaques en or blanc 18 carats appliquées les unes sur les autres. C’est cette construction qui permet à la pièce d’avoir un relief incroyable.

La première plaque représente au premier plan le gagnant du Grand Prix de Monaco 1967, Denny Hulme conduisant sa Brabham-Repco. Au deuxième plan, nous pouvons voir Graham Hill et sa Lotus entamant le virage en épingle du circuit appelé gazomètre. Sur la deuxième plaque s’étend le prestigieux port de Monaco et les bâtiments qui l’entourent. Enfin, la troisième plaque est consacrée au ciel légèrement ombragé de la Côte d’Azur.

Ateliers deMonaco - Grand Prix de Monaco 1968

Pour sublimer ce cadran, les aiguilles des heures et des minutes sont de forme dauphine. Les index, eux, sont de petits losanges en relief, le symbole emblématique d’Ateliers deMonaco. Le tout est enveloppé dans une boîte en or blanc 18 carats de 44 mm de diamètre brossée, polie et assemblée à la main.

Au travers du fond en saphir, on peut admirer le mouvement manufacture dMc 700. Ce mouvement mécanique à remontage automatique comporte 26 rubis et offre une réserve de marche de 40 heures. Sa masse oscillante en or 22 carats gravée à la main représente la couronne princière de Monaco. De plus, tous les ponts sont décorés à la main : Le pont de rouage, le pont de balancier et le pont de barillet sont magnifiés d’un perlage. Le pont automatique quant à lui est décoré de motifs losanges gravés.

Le bracelet en cuir d’alligator cousu à la main et sa boucle déployante en or blanc 18 carats apportent une finition raffinée à cette pièce unique.

Crédits photos : Ateliers deMonaco.

Ateliers deMonaco - Grand Prix de Monaco 1968

Dans la même rubrique :

Mots clés :