La Maison Chopard réalise l’épée d’Andreï Makine.

Andreï Makine

Élu en mars dernier à l’Académie française, l’écrivain franco-russe Andreï Makine s’est vu remettre son épée de futur immortel. C’est à la Maison Chopard qu’est revenu l’honneur de réaliser celle qui accompagnera cet amoureux de la France et de la langue française.

Selon la tradition, une semaine avant son entrée sous la Coupole, Monsieur Andreï Makine a reçu son épée des mains de Madame Danièle Sallenave.
Le port de l’épée, dont l’usage s’est répandu à l’époque napoléonienne, s’est enrichi d’une dimension symbolique et même affective, et rien ne saurait être moins anodin que le choix de l’artiste ou de l’orfèvre chargé de l’exécuter.

Au-delà du savoir-faire, l’aventure humaine que représente la réalisation d’un tel objet se fonde d’abord sur l’échange. Andreï Makine s’est particulièrement investi, livrant croquis et calligraphies de sa main à la Maison Chopard.

Son épée arctique appartient à l’hiver, sa saison préférée. Le pommeau d’argent en forme de corde tressée accueille une adorable grenouille, la princesse transfigurée, célèbre dans les contes populaires russes. Sertie de 500 petites émeraudes et 11 diamants blancs, elle pivote sur elle-même dans son écrin de saphir, réminiscence du principe « Happy Diamond » de Chopard.

Andreï Makine

Prouesse des maîtres lapidaires, la poignée de l’épée sculptée dans deux ampoules de quartz rutilé, représente un sablier brisé d’où s’échappent des billes d’or jaune Fairmined incarnant la fuite du temps. Le « F » inscrit en cyrillique et en alphabet français rappelle la nationalité franco-russe de l’écrivain, la plume et le parchemin participent à la trame narrative, jusqu’au fourreau qui fige à jamais l’épée dans une gangue de glace.

Le rapprochement avec l’Académie française constitue une première pour la Maison Chopard. Elle s’est attelée à la tache avec l’indépendance, la créativité et l’audace qui la caractérisent, et c’est une équipe de 11 de ses meilleurs artisans qui a magnifié ce symbole qu’est cette épée d’académicien.

Crédits photos : Chopard.

Andreï Makine

Andreï Makine

Andreï Makine

Andreï Makine

Andreï Makine

Dans la même rubrique :

Mots clés :