Robert Kolenik transforme un bureau bruxellois en loft.

Robert Kolenik

Le designer mobilier et décorateur d’intérieur néerlandais Robert Kolenik vient de transformer un ancien bureau bruxellois en un loft à usage d’habitation. Un bel exemple pour comprendre comment un local industriel peut être aménagé en chaleureux et confortable logement.

Étoile montante du design, connue pour ses intérieurs respectueux du développement durable, Robert Kolenik ajoute avec cette réalisation un nouveau volet à son portefeuille de créations. Sa réputation, il la doit notamment à son îlot de cuisine en forme d’aquarium marin, ou encore son abri automobile avec cellules solaires pour recharger les voitures électriques.

L’enjeu de cette réalisation résidait avant tout dans les dimensions monumentales de l’espace. Ainsi, le salon à lui seul mesure 20 mètres de profondeur sur 10 mètres de large. Ce sont quasiment les dimensions d’une salle. Robert Kolenik y a adapté la taille des meubles, en y installant par exemple un canapé de six mètres, une table de près de quatre mètres, un téléviseur de 80 pouces et de grandes armoires murales constituées d’acier bleu et de verre fumé.

Robert Kolenik

« Dans des logements aussi spacieux que celui-ci, il est conseillé en décoration d’intérieur de bien utiliser les espaces. La plupart des meubles standard que vous y placez sont trop petits et se perdent ainsi dans le décor » explique Robert. « Pour respecter les proportions de l’ensemble et conserver simultanément le caractère brut du logement, j’utilise des meubles robustes mais modernes qui s’intègrent parfaitement dans l’environnement industriel. »

Parmi les autres éléments de décoration frappants, citons le tronc d’arbre en guise de pied de table, les suspensions Foscarini Gregg qui surmontent la table à manger et l’armoire de toilette en bois massif dans la salle de bain. La finition brute de l’immeuble, comme le plafond en béton et les poutres de charpente, a été conservée.

En raison de la crise et de la surabondance de l’offre, un grand nombre de bureaux et de locaux à usage industriel ou commercial sont vides depuis plusieurs années déjà. Ils sont de plus en plus souvent transformés pour répondre à une nouvelle fonction, comme l’usage d’habitation. Selon Robert Kolenik, la transformation du bureau bruxellois peut servir d’exemple et de source d’inspiration pour d’autres bâtiments.

Crédits photos : René van Dongen.

Robert Kolenik

Robert Kolenik

Robert Kolenik

Robert Kolenik

Robert Kolenik

Robert Kolenik

Robert Kolenik

Robert Kolenik

,