Vacheron Constantin Maître Cabinotier tourbillon armillaire rétrograde.

Vacheron Constantin

Vacheron Constantin réinterprète deux complications originales de la montre Référence 57260, la montre la plus compliquée au monde pourvue de 57 complications, dans une pièce unique, le modèle Maître Cabinotier tourbillon armillaire rétrograde.

Réalisé par les trois maîtres horlogers qui ont conçu la montre Référence 57260, ce garde-temps certifié Poinçon de Genève en réinterprète deux complications : le tourbillon armillaire et la double rétrograde. Son design contemporain offre une vue exceptionnelle sur l’architectural calibre 1990. Ce calibre de haute précision à remontage manuel se loge dans un boîtier en or blanc de 45,7 mm de diamètre, qui révèle sa mécanique à travers une ouverture latérale.

Vacheron Constantin

Double rétrograde.
Le calibre 1990, développé et manufacturé par Vacheron Constantin, propose ainsi la fonction double rétrograde heures et minutes instantanées. Ce double affichage rétrograde fascine visuellement autant que techniquement. Le retour à zéro des aiguilles s’opère avec une rapidité saisissante, exerçant une forte tension sur celles-ci. Ce mécanisme particulièrement sollicité requiert de fait une attention toute particulière afin de garantir la précision de l’affichage et la résistance des matériaux utilisés, à l’image des aiguilles façonnées en titane.

Tourbillon armillaire.
À la célérité des aiguilles rétrogrades répond la majesté du tourbillon armillaire deux axes avec spiral sphérique. Positionnée à 9h sous une bulle formée par la glace saphir, la cage du tourbillon présente une architecture élégante, sous la forme d’une sphère en perpétuelle rotation, tournant dans deux directions simultanées.

Le tourbillon est baptisé « armillaire » en référence à l’horloger français Antide Janvier qui réalisa au 18ème siècle une spectaculaire pendule astronomique arborant une sphère armillaire. Visuellement, ce tourbillon évoque les cercles et armilles emboîtés du fameux instrument scientifique modélisant la sphère céleste.

Vacheron Constantin

Particulièrement rare dans l’horlogerie contemporaine, le spiral cylindrique du tourbillon rend hommage au maître-horloger Jacques-Frédéric Houriet, qui l’inventa en 1814. Ce spiral permet d’éliminer la courbe terminale et confère au tourbillon un battement parfaitement concentrique, améliorant ainsi fortement l’isochronisme.

La cage du tourbillon, réalisée en aluminium ultraléger, intègre l’emblème en croix de Malte de Vacheron Constantin, qui se forme toutes les 15 secondes au cours de la rotation du tourbillon. Ce spectacle perpétuel peut être admiré toutes les trente secondes par une ouverture en saphir sur le flanc du boîtier.

Vacheron Constantin

Finitions.
Le modèle Maître Cabinotier tourbillon armillaire rétrograde offre un design moderne, appliqué à l’architecture et aux finitions du mouvement. Le calibre 1990 revêt une teinte anthracite profonde, s’apparentant au poli miroir. Côté cadran, le mouvement arbore une construction contemporaine, avec des ponts à la découpe acérée, sublimée par une terminaison satinée soleil et des côtes de Genève. Côté fond, on retrouve ces Côtes de Genève dans une version plus classique.

Afin de mettre en lumière la découpe et les finitions contemporaines de ce calibre, ses fonctions s’affichent sur deux cadrans recouvrant très partiellement la platine. Sur la moitié droite, les aiguilles des heures et minutes rétrogrades instantanées désignent un demi-cercle satiné soleil, ponctué d’appliques en or gris et d’une minuterie noire. En parfaite symétrie, la cage du tourbillon portant le pointeur des secondes est entourée d’un disque argenté gradué.

Crédits photos : Vacheron Constantin.

Vacheron Constantin

Vacheron Constantin

Vacheron Constantin