Frédérique Constant Manufacture Quantième Perpétuel.

Frédérique Constant

Après avoir lancé en 2015 la première Horological Smartwatch suisse, Frédérique Constant repousse encore plus loin les limites de l’innovation en s’attaquant à un nouveau domaine de perfection mécanique : le quantième perpétuel.

Entièrement pensée pour être robuste, fiable et facile à régler, la montre Manufacture Quantième Perpétuel de Frédérique Constant reste cependant fidèle aux principes de l’Horlogerie classique tout en adoptant les techniques modernes du 21ème siècle.

Le mouvement de manufacture, entraînant cette montre, a été intégralement créé par Manuel Da Silva Matos et Pim Koeslag, respectivement directeur du département R&D et directeur technique chez Frédérique Constant. Il faut bien avoué que ce duo créatif ne cesse de surprendre par la virtuosité technique de leurs créations.

Frédérique Constant

Produite et assemblée par les horlogers Frédérique Constant dans les ateliers de Plan-les-Ouates, cette montre est animée par le calibre de manufacture FC-775 à remontage automatique, qui entraîne les aiguilles des heures et des minutes ainsi que celle du quantième perpétuel. Ne mesurant que 6,7 mm d’épaisseur, il dispose d’une réserve de marche de 38 heures.

Chef-d’œuvre de simplicité et de raffinement, le quantième perpétuel de Frédérique Constant affiche les cycles lunaires mais également les minutes, les heures, la date, le jour, le mois et l’année bissextile.

Sur chaque côté du boîtier, des poussoirs plats permettent de régler facilement le mécanisme du quantième. L’un, situé à 5 heures, permet d’avancer les phases de lune, l’autre, placé à 8 heures, agit sur le jour de la semaine, et celui à 10 heures avance le jour et la date simultanément. Lors du réglage du quantième perpétuel, il faut impérativement commencer par régler la date puis le jour. Enfin, le poussoir, positionné à 11 heures, affiche le mois et l’année bissextile en même temps.

Frédérique Constant

Les fonctions heures et minutes sont réglables, quant à elles, au moyen de la couronne. Une fois paramétré, ce mécanisme hautement sophistiqué prendra en compte les mois à 30 et 31 jours, les 28 jours du mois de février, mais aussi le cycle des années bissextiles et l’affichage du 29 février tous les quatre ans.

En théorie, cette montre ne devrait nécessiter aucune correction manuelle pendant 400 ans, mais il y a une exception dans le calendrier grégorien : la montre devra être ajustée le 1er mars 2100, qui devrait normalement être une année bissextile.

Fidèle aux codes emblématiques de la collection Slimline, la Manufacture Quantième Perpétuel est habillée, au choix, d’un boîtier de 42 mm en acier inoxydable ou plaqué or rose. Les trois premier modèles présentés sont dotés d’un cadran sobrement épuré, bleu ou argenté, orné d’index bâtons assortis à la couleur du boîtier. Le fond de boîte en verre saphir permet d’admirer le mouvement FC-775 avec ses finitions perlées et Côtes de Genève circulaires.

Habillés d’un bracelet en cuir d’alligator noir, brun ou bleu marine en fonction de la couleur du boîtier, ces nouveaux garde-temps Frédérique Constant sont présentés dans un luxueux coffret en bois.

Crédits photos : Frédérique Constant.

Frédérique Constant

Frédérique Constant

Frédérique Constant

Frédérique Constant

Frédérique Constant