Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1 : Hommage à un génie horloger !

Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1

Le nouveau garde-temps FB 1 de la Chronométrie Ferdinand Berthoud incarne une vision moderne des créations qu’aurait pu réaliser le maître chronométrier s’il vivait à notre époque. Une mécanique exceptionnelle qui nous replonge dans l’œuvre de Ferdinand Berthoud.

En redonnant vie au nom et aux prouesses horlogères de Ferdinand Berthoud dans une expression contemporaine, la munufacture, présidée par Karl-Friedrich Scheufele, fait entrer le talent de cet artisan-chronométrier dans une nouvelle ère créative, qui exalte l’art horloger dans ce qu’il a de plus beau.

Pour ceux qui ne le sauraient pas, cette dynastie de maîtres horlogers débute en 1753 avec l’accession de Ferdinand Berthoud à la maîtrise d’horloger à Paris. Il s’impose alors comme l’un des ingénieurs horlogers les plus talentueux de son époque. Il marque à jamais l’histoire avec ses chronomètres de marine à la précision remarquable. Capables de mesurer des longitudes à moins d’un demi-degré près, les chronomètres conçus par Ferdinand Berthoud permettront à la France de disputer la suprématie maritime de l’Angleterre, et à celui-ci d’accéder au titre prestigieux d’Horloger Mécanicien du Roi et de la Marine sous le règne de Louis XV.

Abrité dans un imposant boîtier octogonal à hublots étanches, le nouveau chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1 est équipé d’un mouvement mécanique à remontage manuel animé par plus de 1120 composants.

Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1

Ce nouveau Chronomètre Tourbillon à Fusée Chaîne est animé d’un mouvement à remontage manuel exclusif. Le calibre FB-T.FC présente une saisissante architecture en piliers, caractéristique des chronomètres de marine conçus par le maître horloger au XVIIIème siècle.

Entièrement développé, conçu et fabriqué par la Chronométrie Ferdinand Berthoud à Fleurier en Suisse, le calibre FB-T.FC arbore un tourbillon à seconde centrale, une architecture caractéristique en piliers, un dispositif de régulation fusée-chaîne suspendu novateur et un cône mobile de réserve de marche, chacun faisant l’objet d’une demande de dépôts de brevets.

Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1

Fruit de près de trois ans de recherches et de développement couronnés de tests de fiabilité les plus pointus, le calibre FB-T.FC offre une précision et une régularité de marche exceptionnelles, certifiées par le Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres (COSC), une autonomie de 53 heures et un niveau de lisibilité optimal de ses fonctions heures, minutes, secondes et réserve de marche.

De forme octogonale, le boîtier du Chronomètre FB 1 présente une architecture spécifique, qui puise son inspiration dans les chronomètres de marine conçus par le maître-horloger suisse. Le mouvement est abrité dans un conteneur étanche, tandis que la carrure revêt ses lignes octogonales par l’adjonction d’éléments en or vissés, lui conférant une allure puissante et contemporaine.

Ces flancs octogonaux s’ouvrent sur quatre hublots latéraux en saphir, qui offrent au regard les subtils rouages du mouvement. Étanche à 30 mètres, le boîtier de 44 mm de diamètre est muni d’un fond saphir vissé traité antireflet qui, outre la vision captivante du tourbillon, laisse entrevoir le moteur complexe de la fusée-chaîne.

Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1

Fixé par des boulons dont le dessin s’inspire littéralement de ceux utilisés par Ferdinand Berthoud pour ses horloges marines, l’entre-corne se pare de matériaux de haute technologie comme le titane Grade 5 pour la version en or gris et la céramique noire pour celle en or rose. La couronne vissée à 3h est élégamment sertie d’un médaillon en or rose sur le boîtier en or gris et en céramique noire sur celui en or rose, tandis que son diamètre généreux et son moletage raffiné offrent un réglage aisé du mouvement.

Privilégiant la lecture du temps et l’affichage de sa mesure précise, le cadran du Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1 est aussi sobre d’apparence que complexe à réaliser techniquement. Les heures et minutes décentrées s’égrènent sur un cadran laqué blanc positionné à 12h. Se détachant d’un fond satiné noir ou ruthénium, l’échelle des secondes s’affiche sur un rehaut en saphir translucide sur le pourtour du cadran. Au centre, une ouverture aux contours soigneusement anglés laisse admirer le mobile des secondes et la roue d’entraînement de la cage de tourbillon, tournant chacun dans le sens opposé de l’autre.

La réserve de marche du mouvement est quant à elle indiquée par une échelle gravée directement sur la platine, s’affichant au creux d’un compteur positionné à 9h. Son niveau d’autonomie est signalé par une flèche désignant l’adjectif « Haut » ou « Bas », inscrit en français, langue maternelle de Ferdinand Berthoud.

Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1

Un soin très exigeant a été porté à l’exécution des aiguilles. Façonnées dans l’or 18 carats, elles revêtent des lignes à la fois complexes et originales. Les aiguilles glaive des heures et des minutes sont ajourées et facettées, tandis que la grande trotteuse au centre, est réalisée en bronze et pourvue d’un contrepoids rond typique des régulateurs Ferdinand Berthoud. L’indicateur de réserve de marche est pour sa part doté d’une pointe triangulaire galbée.

La sobriété des lignes et le raffinement contemporain du Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1 se prolonge par un bracelet en alligator, rembordé et cousu main, équipé d’un fermoir de sécurité déployant bilames en or 18 carats pourvu d’un dispositif de réglage de la longueur.

Pour finir, sachez que la version en or gris 18 carats et titane, portant la référence FB 1.1, ainsi que la version en or rose 18 carats et céramique noir, portant la référence FB 1.2 sont disponibles en édition limitée et numérotée de 50 pièces.

Crédits photos : Chronométrie Ferdinand Berthoud.

Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1

Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1

Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1