Ulysse Nardin Classico Amerigo Vespucci.

Ulysse Nardin Classico Amerigo Vespucci

Avec la Classico Amerigo Vespucci, Ulysse Nardin célèbre l’une des frégates trois-mâts carré les plus prestigieuses de la marine italienne, construit en 1930 et mis à l’eau en 1931. Sa réplique miniature, qui trône sur le cadran dans un incroyable soucis du détail, résulte d’un processus d’émaillage particulièrement prisé des collectionneurs de montres du monde entier.

La manufacture horlogère est aujourd’hui l’une des rares à utiliser cette technique, qui se passe de toute technologie moderne pour s’appuyer uniquement sur l’expertise de l’artisan, dont elle exige une précision absolue. La Classico Amerigo Vespucci incarne toute la passion d’Ulysse Nardin pour cet art.

Dans la pratique, les différentes couleurs et tonalités : opaques, transparentes ou translucides sont dérivées des proportions dans lesquelles les éléments sont mélangés en vue d’obtenir les amalgames. Sur cette pièce, chaque segment est entouré d’un fil d’or qui empêche l’émail liquide de s’écouler. Les cloisons ont nécessité plus de 500 mm de fil d’or, soit 50 heures de travail. Chaque cadran cloisonné a fait l’objet de 26 processus différents.

Produite en édition limitée à 30 exemplaires, la Classico Amerigo Vespucci bat au rythme d’un mouvement à remontage automatique (Calibre UN 815) abrité dans une boîte en or rose et or blanc 18 carats de 40 mm de diamètre. Offrant une étanchéité jusqu’à 50 mètres, elle est également certifiée chronomètre.

Crédits photos : Ulysse Nardin.

Ulysse Nardin Classico Amerigo Vespucci

Ulysse Nardin Classico Amerigo Vespucci