Les Légendes de Bugatti : Ettore Bugatti.

Légendes de Bugatti

Bugatti présentera, dans le cadre de la Monterey Car Week du 11 au 17 août, le dernier modèle de l’édition exclusive Les Légendes de Bugatti. Cette pure merveille automobile rend hommage au fondateur de la marque, Ettore Bugatti.

« Ettore Bugatti est notre « patron ». Sa prétention à réaliser dans l’automobile la fusion parfaite de la technique et de l’esthétique nous anime encore à ce jour », déclare Wolfgang Dürheimer, Président de Bugatti Automobiles S.A.S.

Ettore Bugatti est l’une des figures les plus importantes du monde automobile du XXème Siècle. Il est parvenu à marier le riche héritage artistique de sa famille à ses idées techniques, jetant ainsi les bases d’un langage de design qui devait imprégner la marque au cours des années suivantes et lui donner son caractère singulier. Les valeurs de la marque : « Art, Forme, Technique » rendent compte de cette approche unique.

Les véhicules construits sous sa direction étaient en avance sur leur temps et comptent aujourd’hui parmi les pièces de collection les plus prestigieuses, comme la légendaire Type 57 SC Atlantique ou l’impressionnante Type 41 Royale qui a servi de modèle historique à cette Bugatti Légende.

Légendes de Bugatti

Comme toute les Légendes, le modèle « Ettore Bugatti » est basé sur la Bugatti Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse. Propulsée par un moteur W16 de 8 litres qui développe 1200 chevaux, elle réalise le 0 à 100 km/h en seulement 2,6 secondes. Avec son record de vitesse en mode décapotable établi à 408,84 km/h, la Grand Sport Vitesse est le roadster de série le plus rapide du monde.

La conception de la carrosserie carbone de la Légende « Ettore Bugatti » est basée sur une Type 41 Royale de 1932 portant le numéro de châssis 41111 et adopte la composition bicolore appelée « Yin-Yang ». La partie avant est en aluminium poli à la main et verni. Ce matériau est ici utilisé pour la première fois sur l’ensemble de la face avant et des flancs. Ainsi, le capot avant, les pieds de rétroviseur et couvre-rétroviseur, les poignées de porte, les angles de pare-chocs, les ailes, les portes et la zone située derrière les portes, les éléments appelés médaillons, sont en aluminium poli à la main. L’arrière du véhicule ainsi que les bas de caisse et les revêtements des montants sont en carbone apparent bleu foncé.

Les jantes peintes dans un coloris bleu foncé sont inspirées de l’une des jantes les plus célèbres de l’histoire automobile, la roue en aluminium Bugatti. Cette roue à huit branches a été créée par Ettore Bugatti lui-même, qui cherchait une roue légère pour ses voitures de course, comme la glorieuse Type 35.

A l’intérieur, Bugatti utilise pour la première fois dans la Légende « Ettore Bugatti » deux sortes de cuir : le cuir de vache traditionnel de premier choix, ici dans une teinte brune naturelle « Brun Cavalier », et un cuir ultra-exclusif « cordovan » laissé au naturel. Il s’agit de la première utilisation par Bugatti de ce type de cuir à la fabrication complexe et exigeante : le tannage requiert à lui seul environ six mois.

Légendes de Bugatti

L’accroche visuelle à l’intérieur de l’habitacle est l’ « éléphant dansant » en platine, enchâssé dans le couvercle du compartiment de rangement de la cloison arrière, une réminiscence de la figure ornant le bouchon de radiateur de la Type 41 Royale qui avait été créée par le frère d’Ettore Bugatti, le sculpteur Rembrandt Bugatti.

Comme les cinq modèles précédents, la dernière des Légendes est limitée à trois exemplaires.

Crédits photos : Bugatti.

Légendes de Bugatti

Légendes de Bugatti

Légendes de Bugatti

Légendes de Bugatti

Légendes de Bugatti

Légendes de Bugatti

Légendes de Bugatti

Légendes de Bugatti

Légendes de Bugatti

Légendes de Bugatti