Robert Glasper Experiment : Black Radio 2.

Robert Glasper Experiment

Robert Glasper, après avoir reçu avec son album « Black Radio » la distinction de meilleur album R&B lors de la soirée des Grammys 2013, nous propose un album encore plus riche « Black Radio 2 », sorti le 28 octobre 2013, et nous fera l’honneur de se produire le dimanche 23 mars dans la grande salle de Paloma à Nîmes.

Elevé dans un foyer où la Motown, le R& B et le gospel rythmait le quotidien, sa mère chantait et jouait du piano à l’église tout en s’adonnant à son amour pour le jazz et le blues en se produisant dans des clubs du coin. A l’âge de douze ans, Robert avait déjà commencé à suivre son exemple en jouant du piano à l’église et en l’accompagnant lors de concerts donnés dans des clubs de Houston.

Glasper perfectionna sa technique à la Houston High School for the Performing Arts et à la New School University, tout en laissant son goût pour la pop, le hip-hop et le rock façonner sa sensibilité musicale. Fort de plusieurs albums et de nombreuses collaboraions, il étoffe son style jusqu’à la consécration avec son groupe Robert Glasper Experiment.

Proposant un mélange unique de R&B, de jazz et de hip-hop, franchissant effrontément les frontières séparant ces trois genres, ce disque constitue une rupture enthousiasmante qui contraste brillamment avec les albums précédents. Étant donné la richesse de son parcours musical, on pourra même s’étonner que l’évolution représentée par « Black Radio 2 » n’ait pas eu lieu avant, tant la presse avait rendu les hommages les plus vibrants à l’album précédent. Rolling Stone déclara même que « Glasper se jetait tête la première sur le chemin périlleux du jazz hip-hop et qu’il réalisait un sans faute ».

Une fois cette reconnaissance obtenue, les offres de collaboration furent aussi abondantes qu’alléchantes. Résistant à la tentation, Robert Glasper préféra se concentrer sur la préparation de son prochain album, mettant en valeur ses qualités de pianistes jazz ainsi que celle des autres membres du Robert Glasper Experiment, Casey Bejamin (saxophone/vocoder), Derrick Hodge (basse) et Mark Colenburg (batterie).

Pour l’aider à mettre en œuvre son idée, il demanda à de prestigieux songwriters R&B de travailler avec lui, puis il s’enferma dans les légendaires Westlake Studios de Los Angeles avec les membres de son groupe et une poignée de chanteurs pour composer le nouvel album. Les douze titres explosifs que l’on retrouve sur « Black Radio 2 » résultent de cette session et de celles qui suivirent, à la fois à Los Angeles et à New York.

Le résultat est brillant. « Black Radio 2 » illustre une nouvelle fois le talent remarquable de Robert Glasper, producteur et musicien capable de tirer le meilleur d’artistes de renom, sans que la diversité de leurs univers musicaux pose le moindre problème. Ce nouvel album met également en évidence son indéfectible volonté, en tant que compositeur, de permettre à toute ses influences musicales de s’exprimer dans ses productions. Le mélange devrait étonner.

Crédits photos : Mr Mass.

Robert Glasper Experiment

Dans la même rubrique :

Mots clés :