Hermès Arceau Temari.

Hermès Arceau Temari

D’inspiration japonaise, le modèle Arceau Temari conjugue les savoir-faire du serti neige et de la marqueterie de pierre dure, dans une collection de montres de joaillerie d’exception.

L’histoire du temari signifiant « balle à la main » en japonais est lié à celle des kimonos. Les vêtements de soie fournissaient les chutes nécessaires à la fabrication de ces objets de distraction très appréciés à la cour impériale. Ces balles ancestrales ont insporé un carré de soie à Hermès, dont l’un des motifs est aujourd’hui réinterprété dans la collection Arceau.

Ces montres sont proposées en éditions limitées en or gris serti de diamants selon la technique du serti neige. Le cadran reproduit le dessin de l’une de ces balles et mélange le diamant à la marqueterie d’onyx, la nacre blanche, le lapis lazuli ou encore l’opale.

Hermès Arceau Temari

Le serti neige se réalise sans plan, une à une, chaque pierre est sélectionnée puis placée, chaque griffe est taillée et chaque grain est boulé pour créer un ensemble harmonieux et à chaque fois unique. Pas moins de 700 pierres sont serties sur le boitier.

Le cadran de ces montres d’exception est travaillé selon la technique du sertissage traditionnel de diamants et de la marqueterie de pierre dure. D’un bloc de pierre ou de nacre tranché en plaques d’une infime épaisseur, sont fraisés, pour chaque montre et selon un plan précis.

La richesse des matières dialogue avec la finesse des motifs. Tradition et savoir-faire se mêlent pour conférer à chacun de ces exemplaires uniques la splendeur raffinée du Japon impérial.

Crédits photos : Hermès.

Hermès Arceau Temari

Dans la même rubrique :

Mots clés :