Hermès Arceau Lift.

Hermès Arceau Lift

La montre Arceau Lift, première montre à tourbillon volant d’Hermès, trouve son inspiration dans le berceau de la célèbre Maison au 24, rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris.

Le double H qui coiffe la cage du tourbillon et le pont de barillet de cette montre d’exception, reproduit un motif emblématique de l’architecture intérieure du magasin parisien. Cet élément d’architecture témoin de l’engouement pour la ferronnerie d’art du début du XXe siècle, y figure sur la porte d’entrée, les garde-corps, les rampes d’escalier et, surtout, sur la porte de l’ascenseur, qui lui a donné son nom de Lift.

Lift trouve aujourd’hui une réinterprétation horlogère qui met en scène l’une des complications les plus exigeantes : le tourbillon volant. Un premier double H accompagne les révolutions de la cage du mécanisme de tourbillon, qui semble voler, pendant qu’un second motif fixe surmonte le pont de barillet.

Véritable prouesse technique, Arceau Lift est animée par le calibre H1923, saluant ainsi l’année de construction de l’ascenseur du magasin. Travaillées sur plusieurs niveaux, certaines parties du mouvement dessinent un cadran à chevrons en relief, qui joue tour à tour de finitions horlogères ou purement décoratives.

Les composants du calibre H1923 révèlent l’excellence de cette mécanique d’exception et sont terminés avec le soin particulier que requiert la tradition horlogère. Les anglages de l’ensemble des ponts, des roues et des vis sont entièrement réalisés à la main ; le double H surmontant la cage de tourbillon et le pourtour du rubis à 12h mettent en lumière la technique du poli miroir, également appelé poli noir.

Arceau Lift est proposée avec un bracelet en alligator, réalisé au sein des ateliers de La Montre Hermès, et chacun des 176 modèles de cette montre intemporelle est gravé d’un numéro unique.

Crédits photos : Hermès.

Hermès Arceau Lift

Hermès Arceau Lift

,