Hôtel Belles Rives Juan-les-Pins.

Hôtel Belles Rives

Sur la route du Cap d’Antibes, un palace au bord de l’eau, alliant légende, excellence et savoir-vivre… L’hôtel Belles Rives tout entier est empreint d’une douce atmosphère 1930.

L’histoire de l’Hôtel Belles Rives commence avec l’engouement des américains de la Génération Perdue pour la Côte d’Azur. En 1925, Juan-les-Pins accueille les frasques de Zelda et Scott Fitzgerald qui, pris d’affection pour la région, tombent sous le charme d’une demeure baptisée «Villa Saint-Louis». Quelques années plus tard, la Villa Saint-Louis deviendra l’Hôtel Belles Rives.

Le grand hall de l’hôtel a retrouvé sa grandeur passée. Sous le regard attentif du décorateur Olivier Antoine, il s’est paré de ses couleurs d’antan, rehaussées de filets à la feuille d’or et d’argent. Éclairé de trois grands plafonniers en bronze et albâtre, le plafond met en valeur une importante corniche d’époque et incorpore des sources lumineuses invisibles pour mettre en scène les nouvelles fresques murales.

Dans les étages, les couloirs prennent un air de bastingage. Lambris acajou et tapisseries en marinière bleue et blanche reflètent le style «bateau», accentué par la main-courante en chrome. La moquette bleue a été recréée exclusivement pour le Belles Rives, ornée des motifs marins du paquebot Normandie et d’une note de musique, rappelant ainsi l’esprit très Jazz de Juan-les-Pins.

Hôtel Belles Rives

L’hôtel Belles Rives propose 42 chambres et suites, entièrement rénovées et toutes différentes, avec leurs grandes fenêtres qui s’ouvre sur des balcons avec vue tantôt sur la Méditerranée, tantôt sur le Cap d’Antibes. L’ambiance est chaleureuse, la décoration année 30 repose sur une alliance de lignes droites façon Ruhlmann, de fantaisies années 50 et de riches tissus.

La salle dorée du restaurant «La Passagère» s’ouvre sur une des terrasses les plus courues de la Côte d’Azur et connue pour ses vues imprenables sur l’Estérel et les Iles de Lérins. Les fauteuils «cabriolets» ont été peints à la main par le designer John Dick Ansado, comme un clin d’œil à Christian Bérard. La porcelaine signée Bernardaud reprend le symbole de la goélette voguant, emblème du Belles Rives depuis 1929. Au sol, carrelage de terre cuite façonnée à l’ancienne et ornée de cabochons d’émail bleu en damier. Rameaux d’oliviers et bougainvilliers, lanternes blanches et bleues résolument Belles Rives encadrent l’espace puis l’ouvrent à l’horizon.

Le Bar Fitzgerald quant à lui est entré dans le cercle très fermé des Cafés Historiques et Patrimoniaux d’Europe. Fauteuils Club, vues panoramiques, tableaux de maîtres, fumoir au parquet qui grince… On est comme hors du temps, transporté dans un ailleurs où élégance rime avec art de vivre. Lieu de vie avant tout, bar à champagne et cocktails, ambiance «Tea time» l’après midi et piano bar le soir, le Bar Fitzgerald ne ressemble à aucun autre bar d’hôtel…

Hôtel Belles Rives *****
33, Boulevard Edouard Baudoin
06160 Juan-les-Pins

Crédits photos : Hôtel Belles Rives.

Hôtel Belles Rives

Hôtel Belles Rives

Hôtel Belles Rives

Hôtel Belles Rives

Hôtel Belles Rives

Hôtel Belles Rives

, ,