GAS bijoux, un savoir faire d’excellence.

L’histoire de Gas Bijoux est intimement liée à l’histoire d’une famille.
La marque est née dans les années 70 sur les plages de Saint-Tropez, quand André Gas, jeune diplômé des Beaux-arts vend ses premières créations, les célèbres bracelets porte-bonheur…

Gas Bijoux a su conserver à travers les années et son développement à l’international, un savoir-faire unique. L’exigence alliée à l’exception compose la signature de Gas Bijoux qui propose des pièces intemporelles
et des séries limitées “Gas Bijoux” aux éditions Assouline.

Tout comme les maisons de joaillerie, Boucheron, Chaumet, Van Cleef and Arpels, Lalique ou Baccarat, Gas Bijoux vient d’être nommé Entreprise du Patrimoine Vivant.
Ce label mis en place en 2006 par le Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie a pour but de distinguer des entreprises françaises au savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence.

Fort de son expérience depuis sa création en 1969, l’atelier Gas Bijoux composé de 60 artisans détient un savoir-faire rare en bijouterie fantaisie en raison de la variété des techniques maîtrisées, (gravure, polissage manuel, émaillage, broderie sur bijou etc…) mais également pour l’union de la tradition à l’innovation, du savoir faire et de la création, du travail et de la passion…