Ducati Streetfighter 848.

Avec son moteur 848 Testastretta 11° et son cadre dont la géométrie s’inspire directement de la Superbike 848EVO, ce nouveau Streetfighter 848 va vous apporter de purs moments de plaisir moto.

Le Ducati Streetfighter est doté des composants qui font la légende d’une Superbike : un bicylindre en L musclé, un couple dantesque, un châssis de référence, composé du célèbre cadre Treillis Ducati, un monobras oscillant et des freins Monobloc aux performances incomparables.

La culture Streetfighter est née en Europe du Nord à la fin des années 70 et 80. Si le mouvement Café Racer est fondé sur des motos traditionnelles transformées en motos de sport, les Streetfighters sont quant à eux anti-conformistes. Ils sont obtenus en débarrassant les carénages des sportives, en leur rajoutant un guidon haut et en les customisant pour créer des naked extrêmes de haute performance. Qui aurait pu dire que Ducati produirai un jour ce type de machine.

Chef d’œuvre Desmodromique, son moteur 848 Testastretta 11° délivre
132 cv à 10 000 tr/min et 9,5 m/kg de couple à 9 500 tr/min. Descendant direct du Testastretta Evoluzione qui anime la Superbike 848EVO, il reprend le meilleur de la technologie Testastretta 11° et offre un couple monstrueux dès les bas régimes.

Grâce à son poids exceptionnel de 169kg, le Streetfighter 848 a le meilleur ratio poids/puissance de sa catégorie. Le nouveau cadre treillis caractérisé par un angle de chasse de 24,5° et un débattement de 103mm à l’avant reprend la géométrie de la Superbike 848 et assure un contrôle maximum.

Accessible depuis le contacteur gauche, le contrôle de traction Ducati (DTC) offre le choix parmi huit niveaux de sensibilité adaptés aux divers styles de conduite. Une fois activé, le système analyse la vitesse des roues avant et arrière pour détecter leur niveau de patinage, et ajuste instantanément via l’injection d’essence, la puissance nécessaire.

Côté design même si la ligne reste très proche de la Streetfighter 1098, l’ergonomie a été retravaillée pour rendre cette Ducati moins radicale et plus démocratique. Cependant attention, pour chevaucher une telle bête et en tirer toute la quintessence, mieux vaut être un pilote aguerris.
Jeunot s’abstenir…

Ducati.